Mercredi 9 janvier 2008. 150 000 morts en Irak depuis le début de la guerre.

L’OMS a publié sur le site web du New England Journal of Medicine une nouvelle estimation du nombre d’Irakiens morts des conséquences de la guerre entre mars 2003 et juin 2006 : ils seraient entre 104 000 et 223 000, avec un chiffre estimé de 151 000. Plus de la moitié sont morts à Bagdad.

L’étude est une enquête auprès de ménages dans tout le pays, faute de comptabilisation dans les services d’état civil et les hôpitaux. Elle recense les  » morts violentes  » : 80 % seraient des conséquences d’actions armées, le reste étant classé dans les  » violences meurtrières intentionnelles « . Le nombre de décès quotidiens est resté stable à 10 % près durant les trois années.

Les chiffres sont quatre fois inférieurs à ceux avancés en 2006 à la suite d’une étude du même type mais à plus petite échelle (le chiffre avancé était alors de l’ordre de 655 000). Ils restent trois fois supérieurs à ceux obtenus à partir de l’étude des rapports de presse (projet Iraq Body Count).

Références
Dépêche
AFP

Article
20 minutes :  » 151.000 Irakiens tués depuis le début de la guerre « 

Documents
L’article du NEJM
Le communiqué de l’OMS
Le projet Iraq Body Count
L’article du Lancet paru en 2006

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s