Archives de Catégorie: Asie centrale

Mercredi 2 décembre 2009. Les Etats-Unis renforcent leur présence militaire en Afghanistan

Le président américain a annoncé hier mardi 1er décembre vouloir augmenter les effectifs de l’armée américaine en Afghanistan de 30 000 hommes pour  » accélérer le transfère de responsabilité aux forces afghanes « . Il a mentionné en parallèle un calendrier de retrait : il devrait démarrer en juillet 2011 mais la date de fin n’a pas été précisée. L’annonce intervient dix jours avant que Barack Obama se rende à Oslo pour recevoir le prix Nobel de la paix.

Lorsqu’il a pris ses fonctions, il y avait 35 000 soldats Américains en Afghanistan. Après une augmentation des effectifs en février 2009, ils étaient 68 000.

Le but affiché de Barack Obama est de  » démanteler, perturber et défaire Al-Qaida « , mais il n’est plus question de restauration de la nation afghane. Il a mentionné trois objectifs : créer les conditions d’une transition en luttant contre les talibans, envoyer des renforts pour aider le gouvernement et lutter contre la corruption, et instaurer un partenariat avec le Pakistan.

Barack Obama souhaite que les alliés des Américains envoient environ 10 000 hommes supplémentaires. Le secrétariat général de l’Otan a évoqué le chiffre de 5000. Les Etats-Unis ont demandé à la France de renforcer leur présence de 1500 hommes (forte aujourd’hui de 3750 soldats et 150 gendarmes). 43 pays sont actuellement impliqués sur le sol afghan.

Mise à jour du 4 décembre

Le secrétaire général des Nations Unies Anders Fogh Rasmussen a déclaré aujourd’hui que les Nations Unies enverraient 7 000 soldats supplémentaires. NYT

Références
Dépêches
AFP sur Libération
LeMonde.fr avec AFP et Reuters (Réactions des pays de l’Otan)

Articles
Le Monde :  » Afghanistan : le pari risqué de Barack Obama « 
La Croix :  » Le plan ambitieux d’Obama pour gagner en Afghanistan « 
Le Monde :  » Obama demande à Sarkozy 1500 soldats supplémentaires en Afghanistan « 
Le Figaro :  » Obama envoie 30.000 soldats de plus en Afghanistan « 
LeJDD.fr :  » Afghanistan: Obama en forces « 
LeJDD.fr :  » Afghanistan: Sarkozy ambigu « 
NYTimes :   » Obama Issues Order for More Troops in Afghanistan « 
WSJ :  » U.S. Opts for Limited Surge « 
Le Figaro :  » Renforts en Afghanistan : les USA font pression sur Paris « 

Document
L’allocution de Barack Obama sur le site de La Croix

Publicités

Lundi 30 novembre 2009. Attentat contre un train russe

Une bombe a explosé vendredi 27 novembre 2009 au passage d’un train russe de luxe reliant Moscou à Saint Pétersbourg (le Nevsky Express). L’engin explosif, d’une puissance équivalente à 7 kg de TNT, était placé sous les rails. Trois wagons ont quitté les rails sous le souffle de l’explosion. Une vingtaine de personnes auraient été tuées (dont de l’ancien sénateur Sergueï Tarassov et le chef de l’agence fédérale Rosrezerv, chargée de la logistique lors des catastrophes naturelles et des conflits, Boris Evstratikov), et une centaine d’autres ont été blessées.

En 2007, cette ligne avait déjà fait l’objet d’une attaque à la bombe. Une trentaine de personnes avaient été blessées et l’attentat avait été attribué à des séparatistes tchétchènes. Le procès des deux auteurs présumés de cet attentat se déroule en ce moment.

C’est le plus gros attentat en Russie depuis 2004. Auparavant, le pays avait été touché par plusieurs attaques attribuées aux séparatistes islamistes des républiques caucasiennes.

Il n’y a pas eu de revendication sérieuse. Un portrait-robot d’un suspect a été diffusé aujourd’hui par la police, celui de Paviel Kossolapov, un ancien officier russe qui a rejoint en 1995 la rébellion tchétchène.

Références
Articles
WSJ :  » Russia Investigates Attack on High-Speed Train « 
BBC :  » Russia police issue appeal after blast derails train « 
RFI :  » La piste tchétchène de l’attentat contre le train russe « 
Le Monde :  » Les enquêteurs russes confirment la thèse de l’attentat, non revendiqué, contre le Nevski-Express « 
LeJDD.fr :  » Bombe meurtrière sur le Nevsky Express « 
LeFigaro.fr :  » Attentat en Russie : la piste caucasienne privilégiée « 
La-Croix.com :  » Le mystère reste entier sur l’explosion du train Moscou-Saint Pétersbourg « 

Lundi 2 novembre 2009. Hamid Karzaï confirmé à la tête de l’Afghanistan

Alors qu’un second tour pour l’élection présidentielle afghane était prévu le 7 novembre (lire l’info du jour jour du 20 octobre 2009), Abdullah Abdullad, le rival du président sortant Hamid Karzaï, a renoncé à y participer hier dimanche 1er novembre. En conséquence, le second tour de l’élection présidentielle a été annulé et Hamid Karzaï déclaré vainqueur.

Abdullah Abdullah a dit qu’il se retirait car les risques de fraude étaient trop grands. L’ancien ministre des affaires étrangères réclamait notamment la démission du chef de la Commission électorale, qu’il jugeait partial, ce qui a été refusé par Hamid Karzaï. Le second tour avait déjà été organisé à la suite d’un recomptage des voix du 1er tour (le 20 août) et un constat d’irrégularités. Après recomptage, Hamid Karzaï avait recueilli 49,67 % des voix et son rival Abdullah Abdullah 30,59 %.

Abdullah Abdullah a exclu de faire partie du gouvernement qu’Hamid Karzaï s’apprête à former.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP et Reuters
AFP sur La Croix
LeFigaro.fr avec agences

Articles
NYT :  » Karzai Gets New Term as Afghan Runoff Is Scrapped « 
WSJ :  » Afghanistan’s Runoff Vote Canceled, Karzai Declared Victor « 
BBC :  » Karzai declared elected president « 
LeJDD.fr   » Karzaï président malgré tout « 
LeJDD.fr :  » Afghanistan: Abdullah renonce « 

Mardi 20 octobre 2009. L’élection présidentielle afghane aura un second tour

Un second tour pour l’élection présidentielle afghane se tiendra le 7 novembre prochain. Le premier tour avait eu lieu le 20 août. Hamid Karzai en était sorti vainqueur avec 54,6 % contre 27,8 % pour son principal opposant, l’ancien ministre des affaires étrangères afghan Abdullah Abdullah (avec un taux de participation de seulement 38,7 %).

Cette décision fait suite aux conclusions de la commission des plaintes électorales afghanes, composée d’Afghan et d’étrangers et soutenue par l’ONU : le comptage des voix dans 210 points de votes a été invalidé, soit 25 450 bulletins au total, pour cause de fraude. Hamid Karzai perdrait ainsi un tiers des voix pour passer de justesse sous la barre des 50 %. Un million de bulletins, dont 200 000 pour Abdullah Abdullah n’auraient pas été pris en compte.

Hamid Karzai qui a accepté le principe de ce second tour, sera donc opposé à Abdullah Abdullah.

Références
Dépêches
AFP sur LeFigaro.fr
LeMonde.fr avec AFP, Reuters et AP
La Croix avec AFP

Articles
BBC :  » Afghan election goes to run-off « 
Washington Post :  » Karzai agrees to runoff « 
NYTimes :  » Karzai Agrees to Runoff Election in Afghanistan « 
Washington Post :  » Karzai expected to agree to runoff « 
RFI : « Un second tour fixé au 7 novembre »

Vendredi 25 septembre 2009. Le G20 va remplacer le G8

La Maison Blanche a annoncé aujourd’hui que le G20 va être pérennisé pour remplacer le G8, et devenir le  » principal Forum économique mondial « . Cette annonce a eu lieu alors que le G20 se réunissait dans la ville américaine de Pittsburgh.

Le G8 était composé de l’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Italie, du Japon et de la Russie. Le G20 compte de plus l’Argentine, l’Australie, le Brésil, la Chine, l’Union européenne, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique, l’Arabie Saoudite,  l’Afrique du Sud,la Corée du Sud et la Turquie. Ces pays représentent 85 % du produit intérieur brut (PIB) mondial (mais seulement 60 % de la population).

Le G20 a été imaginé en 1999 à la suite de la crise financière asiatique. Des représentants du G20 se sont réunis pour la première fois en 2008. Son objet sera désormais de développer une croissance durable dans le monde. La fréquence des réunions et le nombre d’invités reste à déterminer.

Le G20 se réunira la prochaine fois au Canada, en 2010.

Références
Dépêches
AFP sur Libération.fr

Articles
Le Figaro :  » Le G7 laisse la place au G20 en tant que directoire de l’économie mondiale « 
Le Monde :  » Vers un poids plus grand des pays émergents dans la gestion de l’économie mondiale « 
Le Figaro :  » Le G20 réforme le FMI : une victoire pour la Chine « 
LeJDD.fr :  » G20: Bonus encadrés mais… « 
BBC :  » Emerging economies get new role « 

Document
Une infographie sur le poids des pays du G30 dans l’économie mondiale, sur le site de La Croix

Vendredi 18 septembre 2009. Les Etats-Unis repensent leur bouclier antimissile

Le président américain Barack Obama a annoncé hier jeudi 17 septembre renoncer au projet de bouclier antimissile imaginé par Bill Clinton et conçu par l’administration Bush après avoir réexaminé la réalité des menaces contre les Etats-Unis et leurs pays alliés. Selon un accord signé en août 2008, celui-ci prévoyait d’implanter d’ici à 2012 une station radar en République tchèque et dix lanceurs de missiles d’interception en Pologne, en liaison avec les détecteurs déjà en place en Alaska, au Groenland et au Royaume-Uni. Ils étaient officiellement destinés en premier lieu à intercepter les missiles de longue portée (plus de 5000 km) lancés par des  » Etats voyous « , au premier rang desquels l’Iran.

Le bouclier antimissile avait été largement critiqué aux Etats-Unis pour son coût élevé et son efficacité non démontrée. Il l’avait été aussi par la Russie, qui voyait en lui une atteinte à sa sécurité.

Il sera remplacé par un nouveau système de défense antimissile que Barack Obama veut plus efficace, plus rapide et moins coûteux. Des missiles conçus pour détruire des missiles à courte et moyenne portée pourraient être déployés en République tchèque et en Pologne à partir de 2015. Des missiles intercepteurs pourraient par ailleurs être installés sur des navires et dans des bases en Turquie, en Israël et dans les Balkans.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec Reuters
20Minutes.fr avec agences
LeJDD.fr avec Europe1.fr avec Reuters

Articles
Le Figaro :  » Washington recule sur le bouclier antimissile « 
NYT :  » White House Scraps Bush’s Approach to Missile Shield « 
NYTimes :  » Putin Applauds ‘Brave’ U.S. Decision on Missile Defense « 
NYTimes :  » New Missile Shield Strategy Scales Back Reagan’s Vision  »
WSJ :  » U.S. Missile U-Turn Roils Allies « 
BBC :  » Obama shelves Europe missile plan « 
Le Monde :  » Les Etats-Unis renoncent au « bouclier antimissile » « 

Mardi 8 septembre 2009. La Suisse est le pays le plus compétitif du Monde

Selon le rapport annuel du World Economic Forum (le Forum de Davos) publié aujourd’hui, la Suisse est devenue le pays le plus compétitif au monde. Elle détrône les Etats-Unis, qui occupent désormais la deuxième place — et même la 93e (contre 66e auparavant) sur le critère de la stabilité macroéconomique.

La seule entrée parmi les 20 premiers est la Nouvelle-Zélande. La France reste au 16e rang. Les premiers pays émergents ont tous amélioré leur productivité : Brésil (56e), Inde (94e) et Chine (29e)

Cent-dix paramètres sont pris en compte dans cette étude : un mélange de critères quantitatifs comme le taux d’inflation, le déficit public, la durée de vie, le pourcentage de femmes au travail, etc. et de critères qualitatifs résultant d’un sondage auprès de 13 000 hommes d’affaires dans 133 pays. Les critères financiers ne représentent donc qu’une petite partie de l’ensemble.

Le classement : Rang pour 09-10/Pays/Rang pour 2008–2009 (© 2009 World Economic Forum)

  • 1-Switzerland-2
  • 2-United States-1
  • 3-Singapore-5
  • 4-Sweden-4
  • 5-Denmark-3
  • 6-Finland-6
  • 7-Germany-7
  • 8-Japan-9
  • 9-Canada-10
  • 10-Netherlands-8
  • 11-Hong Kong SAR-11
  • 12-Taiwan, China-17
  • 13-United Kingdom-12
  • 14-Norway-15
  • 15-Australia-18
  • 16-France-16
  • 17-Austria-14
  • 18-Belgium-19
  • 19-Korea, Rep.-13
  • 20-New Zealand-24
  • 21-Luxembourg-25
  • 22-Qatar-26
  • 23-United Arab Emirates-31
  • 24-Malaysia-21
  • 25-Ireland-22
  • 26-Iceland-20
  • 27-Israel-23
  • 28-Saudi Arabia-27
  • 29-China-30
  • 30-Chile-28
  • 31-Czech Republic-33
  • 32-Brunei Darussalam-39
  • 33-Spain-29
  • 34-Cyprus-40
  • 35-Estonia-32
  • 36-Thailand-34
  • 37-Slovenia-42
  • 38-Bahrain-37
  • 39-Kuwait-35
  • 40-Tunisia-36
  • 41-Oman-38
  • 42-Puerto Rico-41
  • 43-Portugal-43
  • 44-Barbados-47
  • 45-South Africa-45
  • 46-Poland-53
  • 47-Slovak Republic-46
  • 48-Italy-49
  • 49-India-50
  • 50-Jordan-48
  • 51-Azerbaijan-69
  • 52-Malta-52
  • 53-Lithuania-44
  • 54-Indonesia-55
  • 55-Costa Rica-59
  • 56-Brazil-64
  • 57-Mauritius-57
  • 58-Hungary-62
  • 59-Panama-58
  • 60-Mexico-60
  • 61-Turkey-63
  • 62-Montenegro-65
  • 63-Russian Federation-51
  • 64-Romania-68
  • 65-Uruguay-75
  • 66-Botswana-56
  • 67-Kazakhstan-66
  • 68-Latvia-54
  • 69-Colombia-74
  • 70-Egypt-81
  • 71-Greece-67
  • 72-Croatia-61
  • 73-Morocco-73
  • 74-Namibia-80
  • 75-Vietnam-70
  • 76-Bulgaria-76
  • 77-El Salvador-79
  • 78-Peru-83
  • 79-Sri Lanka-77
  • 80-Guatemala-84
  • 81-Gambia, The-87
  • 82-Ukraine-72
  • 83-Algeria-99
  • 84-Macedonia, FYR-89
  • 85-Argentina-88
  • 86-Trinidad and Tobago-92
  • 87-Philippines-71
  • 88-Libya-91
  • 89-Honduras-82
  • 90-Georgia-90
  • 91-Jamaica-86
  • 92-Senegal-96
  • 93-Serbia-85
  • 94-Syria-78
  • 95-Dominican Republic-98
  • 96-Albania-108
  • 97-Armenia-97
  • 98-Kenya-93
  • 99-Nigeria-94
  • 100-Tanzania-113
  • 101-Pakistan-101
  • 102-Suriname-103
  • 103-Benin-106
  • 104-Guyana-115
  • 105-Ecuador-104
  • 106-Bangladesh-111
  • 107-Lesotho-123
  • 108-Uganda-128
  • 109-Bosnia and Herzegovina-107
  • 110-Cambodia-109
  • 111-Cameroon-114
  • 112-Zambia-112
  • 113-Venezuela-105
  • 114-Ghana-102
  • 115-Nicaragua-120
  • 116-Côte d’Ivoire-110
  • 117-Mongolia-100
  • 118-Ethiopia-121
  • 119-Malawi-119
  • 120-Bolivia-118
  • 121-Madagascar-125
  • 122-Tajikistan-116
  • 123-Kyrgyz Republic-122
  • 124-Paraguay-124
  • 125-Nepal-126
  • 126-Timor-Leste-129
  • 127-Mauritania-131
  • 128-Burkina Faso-127
  • 129-Mozambique-130
  • 130-Mali-117
  • 131-Chad-134
  • 132-Zimbabwe-133
  • 133-Burundi-132

Références
Dépêches
LeFigaro.fr avec AFP

Articles
Le Monde :  »  Compétitivité : la crise fait trébucher les Etats-Unis au profit de la Suisse « 
Les Echos :  » L’économie américaine n’est plus la plus compétitive du monde « 

Document
Le rapport sur le site du World Economic Forum