Archives de Catégorie: Europe

Jeudi 5 novembre 2009. General Motors restructure Opel et ne le vend plus

General Motors a décidé hier mardi 3 novembre de conserver sa filiale Opel (Vauxhall au Royaume-Uni). D’après un accord conclu mi-septembre, celle-ci devait être vendue à 55 % à l’équipementier canado-autrichien Magna avec le soutien de la banque russe Sberbank et le groupe automobile Gaz. L’Américain prévoit de supprimer 10 000 postes dans une entreprise qui en emploie quelque 50 000 en Europe (la moitié en Allemagne, puis en Espagne, en Belgique, en Pologne et au Royaume-Uni). A terme, General Motors veut réduire de 30 % des coûts de fonctionnement d’Opel.

Le gouvernement allemand avait soutenu le rachat d’Opel par Magna et avait accordé un prêt de 1,5 milliard d’euros à General Motors. Il reste 900 millions à restituer, ce que General Motors s’est engagé à faire. Le plan de reprise devait assurer la pérennité des sites de production européens et notamment des sites allemands.

Ce revirement s’explique par la reprise des ventes de General Motors aux Etats-Unis et par son souhait de conserver le site laboratoire du groupe de Rüsselsheim (Hesse) où des recherches avancées ont été menées sur les véhicules hybrides.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP

Articles
Le Figaro :  » General Motors renonce à céder Opel « 
La Croix :  » GM inflige un revers cinglant à l’Allemagne « 
Les Echos :  » Le revirement de GM sur la vente d’ Opel déclenche l’ire du gouvernement allemand « 
Les Echos :  » Le surprenant épilogue d’une stratégie illisible « 
LeJDD.fr :  » Opel: Les raisons d’une volte-face « 
NYT :  » G.M. Decides to Keep Opel, Its European Unit « 
NYT :  » Germans Angry Over G.M. Decision to Keep Opel « 
WSJ :  » GM May Save an Opel Plant « 
Les Echos :  » Chronologie : le long feuilleton Opel « 

Publicités

Mardi 3 novembre 2009. La Constitution tchèque compatible avec le Traité de Lisbonne

La Cour constitutionnelle tchèque a dit aujourd’hui que le Traité de Lisbonne est compatible la Constitution du pays. C’était le dernier obstacle avant la signature du Traité par le président Vaclav Klaus et son adoption.

Bien qu’opposé au Traité, Vaclav Klaus s’est engagé à le signer la semaine dernière après que les dirigeants d’Etat européens ont promis à la République tchèque une dérogation à la charte des droits fondamentaux figurant en annexe du traité. Cette dérogation doit empêcher toute demande de restitution de biens en faveur des 2,5 millions d’Allemands expulsés de Tchécoslovaquie après la Seconde Guerre mondiale. Le Royaume-Uni et la Pologne avaient déjà bénéficié d’une dérogation similaire.

Si Vaclav Klaus signe bien l’accord, un sommet exceptionnel pourra être organisé courant novembre pour désigner le président et le ministre des affaires étrangères. Le Traité doit entrer en vigueur le 1er du mois suivant son adoption par les Etats membres de l’Union.

Il avait été signé le 13 décembre 2007 (lire l’info du jour du Jeudi 13 décembre 2007)

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP et Reuters
AFP sur Les Echos

Articles
NYT :  » Czech Court Backs New E.U. Treaty « 
WSJ :  » Klaus Signs Lisbon Treaty « 
BBC :  » Czech court clears Lisbon Treaty « 
La Croix :  » La République tchèque ouvre la voie à l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne « 
RFI :  » Les nouveautés du Traité de Lisbonne « 

Mardi 29 septembre 2009. Tirs de missiles en Iran à la veille de négociations

L’Iran a procédé hier lundi 28 septembre 2009 à des tirs de missiles de longue portée, capables d’atteindre Israël, une partie de l’Europe et les bases américaines dans le golfe persique. Cet essai a eu lieu un jour après le lancement de missiles à courte et moyenne portée.

Les missiles étaient des Shabab III et, pour la première fois, des Sejil-2. Le Shabab III, à carburant liquide, est d’une portée moyenne de 1500 kilomètres. C’est un missile qui avait été initialement fourni à l’Iran par la Corée du Nord. Le Sejil-2, à carburant solide, est plus sophistiqué avec deux étages et deux moteurs. Il peut être plus facilement transporté et assemblé.

Les premiers essais iraniens de missiles à longue portée remontent au mois de juillet 2008. D’autres tests on eu lieu ensuite en novembre 2008 et en mai 2009.

Lors du sommet du G20 qui s’est tenu à Pittsburgh la semaine dernière, les présidents américain et français et le premier ministre britannique avaient mis l’Iran en demeure de négocier d’ici fin 2009 sur ses activités nucléaires. Ils ont fait admettre à l’Iran que le pays cachait une seconde installation d’enrichissement d’uranium, alors que le Conseil de sécurité des Nations unies l’enjoint à cesser ses activités d’enrichissement. Ce second site devrait être prochainement visité par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Les tirs ont eu lieu avant une rencontre sans précédent entre l’Iran et le Conseil de sécurité des Nations Unies, prévue pour le jeudi 1er octobre, où de nouvelles sanctions contre l’Iran pourraient être décidées.

Références
Dépêches
AFP sur Google
LeMonde.fr avec AFP

Articles
NYT :  » Iran Test-Fires Missiles That Put Israel in Range « 
BBC :  » Iran tests longest range missiles « 
WSJ :  » U.S., Allies Seek New Ways to Sanction Iran « 
RFI :  » Pierre Razoux : «Les Iraniens veulent une négociation globale pour légitimer leur régime» « 
LeJDD.fr :  » L’Iran défie le monde « 

Lundi 28 septembre 2009. Angela Merkel reconduite à la tête de l’Allemagne

Les 62,2 millions d’électeurs allemands votaient hier dimanche 27 septembre pour élire la nouvelle assemblée du Bundestag. La chancelière Angela Markel, 55 ans, est assurée d’être reconduite pour un mandat de 4 ans. Elle a annoncé qu’elle allait former une coalition avec les libéraux allemands et non plus avec les sociaux démocrates comme auparavant.

Avec 33,5 % des voix, les partis conservateurs CDU et CSU ont cependant réalisé un score inférieur à celui de 2005 (35,2 %), déjà considéré comme une contre-performance. Leur alliés dans la coalition, les libéraux du FDP, ont réalisé en revanche un score historique de 15 %. Ensemble, ils occuperont 332 sièges sur 622 au Bundestag.

Les sociaux-démocrates ont réalisé leur plus mauvais score depuis 1949, avec 23 % des voix.

La participation a été historiquement basse : 72,5 %, soit encore moins que lors du précédent scrutin (77,7 %).

Références
Dépêches
La-Croix.com avec AFP
AFP sur Libération.fr

Articles
Les Echos :  » Merkel reconduite à la tête de l’Allemagne avec les libéraux « 
NYT :  » Victory Brings Risk of Conflict With Merkel’s Allies « 
BBC :  » Merkel pledges speedy transition « 
RFI :  » La CDU rafle la mise « 
Le Monde :  » Angela Merkel remporte une victoire en demi-teinte « 
Le Figaro :  » Merkel aborde son second mandat en position de force »
La Croix :  » Angela Merkel, itinéraire d’une femme puissante « 

Vendredi 25 septembre 2009. Le G20 va remplacer le G8

La Maison Blanche a annoncé aujourd’hui que le G20 va être pérennisé pour remplacer le G8, et devenir le  » principal Forum économique mondial « . Cette annonce a eu lieu alors que le G20 se réunissait dans la ville américaine de Pittsburgh.

Le G8 était composé de l’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Italie, du Japon et de la Russie. Le G20 compte de plus l’Argentine, l’Australie, le Brésil, la Chine, l’Union européenne, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique, l’Arabie Saoudite,  l’Afrique du Sud,la Corée du Sud et la Turquie. Ces pays représentent 85 % du produit intérieur brut (PIB) mondial (mais seulement 60 % de la population).

Le G20 a été imaginé en 1999 à la suite de la crise financière asiatique. Des représentants du G20 se sont réunis pour la première fois en 2008. Son objet sera désormais de développer une croissance durable dans le monde. La fréquence des réunions et le nombre d’invités reste à déterminer.

Le G20 se réunira la prochaine fois au Canada, en 2010.

Références
Dépêches
AFP sur Libération.fr

Articles
Le Figaro :  » Le G7 laisse la place au G20 en tant que directoire de l’économie mondiale « 
Le Monde :  » Vers un poids plus grand des pays émergents dans la gestion de l’économie mondiale « 
Le Figaro :  » Le G20 réforme le FMI : une victoire pour la Chine « 
LeJDD.fr :  » G20: Bonus encadrés mais… « 
BBC :  » Emerging economies get new role « 

Document
Une infographie sur le poids des pays du G30 dans l’économie mondiale, sur le site de La Croix

Mardi 22 septembre 2009. Démantèlement d’un camp de sans papiers près de Calais

Un camp de  » sans-papiers  » près de Calais a été démantelé aujourd’hui par des CRS. Surnommé  » la jungle « , ce camp abritait entre 700 et 800 migrants tentant de rejoindre l’Angleterre. 278 personnes ont été interpellées, dont 132 se déclarant mineures, placées dans des  » centres spécialisés « . Le camp avait été occupé depuis la fermeture du centre de la Croix-Rouge de Sangatte, dans le Pas-de-Calais, en 2002. Il a été rasé par des bulldozers. L’opération a été très médiatisée : elle s’est déroulée devant quelque 200 journalistes.

Les migrants étaient majoritairement des Afghans de l’ethnie pachtoune et des Pakistanais, entrés en Europe via la Grèce. Des centaines d’entre eux auraient quitté le camp depuis le 16 septembre, date à laquelle l’opération avait été annoncée par Eric Besson, ministre français de l’immigration. Les personnes interpellées ont le choix entre le retour volontaire, la demande d’asile ou l’expulsion. Celles qui refusent l’une de ces options seront placées dans des centres de détention.

On estime qu’environ 500 000 personnes entrent illégalement dans l’Union européenne chaque année.

Références
Dépêches
AFP sur La Croix
LeFigaro.fr avec agences

Articles
NYT :  » Police Remove Migrants From French Camp « 
WSJ :  » French Police Raze Migrant Camp « 
BBC :  » Police clear French migrant camp « 
RFI :  » L’opération de démantèlement de la «jungle» est terminée « 
LeMonde.fr :  » La « jungle » de Calais évacuée, d’autres évacuations à venir « 
LeJDD.fr :  » Calais: La ‘jungle’ démantelée « 

Vendredi 18 septembre 2009. Les Etats-Unis repensent leur bouclier antimissile

Le président américain Barack Obama a annoncé hier jeudi 17 septembre renoncer au projet de bouclier antimissile imaginé par Bill Clinton et conçu par l’administration Bush après avoir réexaminé la réalité des menaces contre les Etats-Unis et leurs pays alliés. Selon un accord signé en août 2008, celui-ci prévoyait d’implanter d’ici à 2012 une station radar en République tchèque et dix lanceurs de missiles d’interception en Pologne, en liaison avec les détecteurs déjà en place en Alaska, au Groenland et au Royaume-Uni. Ils étaient officiellement destinés en premier lieu à intercepter les missiles de longue portée (plus de 5000 km) lancés par des  » Etats voyous « , au premier rang desquels l’Iran.

Le bouclier antimissile avait été largement critiqué aux Etats-Unis pour son coût élevé et son efficacité non démontrée. Il l’avait été aussi par la Russie, qui voyait en lui une atteinte à sa sécurité.

Il sera remplacé par un nouveau système de défense antimissile que Barack Obama veut plus efficace, plus rapide et moins coûteux. Des missiles conçus pour détruire des missiles à courte et moyenne portée pourraient être déployés en République tchèque et en Pologne à partir de 2015. Des missiles intercepteurs pourraient par ailleurs être installés sur des navires et dans des bases en Turquie, en Israël et dans les Balkans.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec Reuters
20Minutes.fr avec agences
LeJDD.fr avec Europe1.fr avec Reuters

Articles
Le Figaro :  » Washington recule sur le bouclier antimissile « 
NYT :  » White House Scraps Bush’s Approach to Missile Shield « 
NYTimes :  » Putin Applauds ‘Brave’ U.S. Decision on Missile Defense « 
NYTimes :  » New Missile Shield Strategy Scales Back Reagan’s Vision  »
WSJ :  » U.S. Missile U-Turn Roils Allies « 
BBC :  » Obama shelves Europe missile plan « 
Le Monde :  » Les Etats-Unis renoncent au « bouclier antimissile » «