Archives de Catégorie: France

Vendredi 13 novembre 2009. La zone euro sort de la récession

Selon l’Office européen des statistiques Eurostat, la zone euro est sortie de la récession au cours du troisième trimestre 2009, tirée par les exportations et la production industrielle en Allemagne. Le produit intérieur brut des 16 pays (Belgique, Allemagne, Irlande, Grèce, Espagne, France, Italie, Chypre, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Autriche, Portugal, Slovénie, Slovaquie, Finlande) a augmenté de 0,4 % après 5 trimestres consécutifs de recul (lire l’info du jour du 14 novembre 2008).

L’Allemagne et la France ont vu leur PIB progresser pour le second trimestre consécutif : +0,7 % en Allemagne et +0,3 % en France — une performance inférieure de moitié à celle espérée par les analystes.

L’Union européenne sort aussi de la récession avec un PIB en augmentation de 0,2 %, bien que le PIB anglais ait encore reculé de 0,4 %.

Il s’agit de la plus grande récession connue en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Références
Dépêches
AFP sur LesEchos.fr

Articles
NYT :  » Euro Zone Officially Out of Recession « 
WSJ :  » Euro-Zone Economy Returns to Growth « 
BBC :  » Eurozone emerges from recession « 
LeFigaro.fr :  » La zone euro est sortie de la récession « 
LeFigaro.fr :  » France : la croissance a été faible au troisième trimestre « 

Publicités

Jeudi 12 novembre 2009. Les Français appelés à se vacciner contre la grippe H1N1

Après le personnel médical, c’est aujourd’hui le grand public qui est appelé à se vacciner en France contre la grippe H1N1. C’est la première fois qu’une telle campagne de vaccination massive est organisée .

Ce 2e volet concerne 6 millions de personnes : l’entourage des nourrissons de moins de six mois, les professionnels de santé non encore vaccinés, les professionnels de la petite enfance et les personnes  » fragiles « , c’est-à-dire souffrant de diabète, de pathologies cardiaques ou respiratoires, etc les rendant plus vulnérables au virus. Les femmes enceintes et les bébés de 6 à 23 mois seront vaccinés par la suite, lorsque sera disponible le vaccin sans adjuvant de Sanofi-Pasteur. Enfin, les enfants et adolescents seront appelés à partir du 25 novembre. La notification se fait par courrier, celui-ci contenant un  » bon de vaccination  » dans un des 1060 centres dédiés. La vaccination est gratuite mais pas obligatoire. Elle devrait se faire en deux fois, mais la seconde vaccination après trois semaine n’est pas encore formellement décidée (elle sera probablement obligatoire pour les moins de dix ans).

Le premier volet de la campagne a été un échec : seulement quelque 10 % des personnels de santé ont accepté de recevoir le vaccin en trois semaines (soit 80 000 personnes). Moins de 20 % de la population française s’apprêterait à le faire maintenant.

Le vaccin est facturé 30 % à 40 % de plus que celui contre la grippe saisonnière. La France a commandé 50 millions de doses auprès de GSK (7 € HT la dose), 28 millions auprès de Sanofi-Pasteur (6,25 €), 16 millions auprès de Novartis (9,34 €), et 50 000 auprès de Baxter (10 €). Le coût total est de 712 millions d’euros. Ces laboratoires admettent une augmentation de plusieurs centaines de millions de dollars de leur chiffre d’affaires au 4e trimestre 2009.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP et Reuters
AFP sur LesEchos.fr
LeJDD.fr avec Reuters

Articles
LeFigaro.fr :  » Grippe H1N1 : jour J pour la vaccination du grand public « 
RFI :  » Lancement de la deuxième phase de la campagne de vaccination « 
La Croix :  » Grippe A, jamais un vaccin n’avait suscité autant de défiance « 

Mardi 10 novembre 2009. Une femme homosexuelle va pouvoir adopter en France

Une femme homosexuelle de 48 ans vivant en couple depuis 20 ans a eu l’autorisation du tribunal administratif de Besançon pour adopter un enfant. Cette adoption lui avait été refusée deux fois par le Conseil général du Jura. Cette position avait entraîné une condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme en janvier 2008 pour discrimination sexuelle. Il ne s’agit donc pas aujourd’hui d’une nouveauté sur le plan juridique, mais d’un rappel au droit sans précédent. Au total, la procédure aura pris 11 ans.

En France, l’adoption par un coupe homosexuel reste formellement impossible. Elle est réservée aux coupes mariés et n’est pas ouverte aux pacsés ou aux concubins. Elle est ouverte en revanche aux célibataires. C’est le cas ici : la concubine n’aura aucun droit sur l’enfant.

Références
LeMonde.fr avec AFP
LeFigaro.fr avec AFP
Libération.fr
LeParisien.fr
RFI
LeJDD.fr avec Reuters

Vendredi 30 octobre 2009. Jacques Chirac devra répondre devant un tribunal

L’ancien président de la République Jacques Chirac, 76 ans, a été renvoyé aujourd’hui devant de le tribunal correctionnel. Il est accusé d’avoir détourné des fonds publics pour des emplois supposés fictifs à la Ville de Paris entre 1994 et 1995, et d' »abus de confiance  » entre 1992 et 1994 « , alors qu’il était maire de la capitale — les faits antérieurs à 1992 sont prescrits. C’est la première fois sous la Ve République : le dernier chef d’Etat français à avoir comparu devant un tribunal était le maréchal Henri Philippe Pétain, accusé en 1945 de trahison et de collaboration avec les Nazis.

L’instruction visait au départ 43 emplois de  » chargés de mission  » sur la période 1983-1998. La juge Xavière Siméoni n’en a finalement retenu que 13. Jacques Chirac avait été mis en examen le 21 novembre 2007 dans ce dossier. Jacques Chirac a alors endossé la responsabilité de ces embauches mais a nié toute malversation. Aucune trace écrite impliquant l’ancien président n’a été produite au cours de l’instruction. Le total des sommes indues serait compris entre 3,5 et 5 milions d’euros.

Neuf autres personnes sont renvoyées devant le tribunal, dont deux directeurs de cabinet (Michel Roussin et Rémy Chardon) et plusieurs bénéficiaires présumés : l’ancien patron du syndicat FO Marc Blondel, l’ancien député RPR Jean de Gaulle, l’ancien député européen François Musso, François Debré (frère du président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré), Marie-Thérèse Poujade (épouse de l’ancien maire RPR de Dijon Robert Poujade), Pierre Boué, et l’ancien inspecteur des impôts Jean-Claude Mestre.

En théorie, Jacques Chirac risque jusqu’à 10 ans de prison det 150 000 euros d’amende pour le détournement de fonds publics et trois ans de prison et 375 00 euros d’amende pour l’abus de confiance.

Références
Dépêches
LaCroix.com avec AFP
LeFigaro.fr avec AFP et AP
AFP sur Libération
LeMonde.fr avec AFP ( » Les dix personnes renvoyées devant la justice « )

Articles
NYT :  » Chirac Ordered to Face Trial in France « 
WSJ :  » Former French President to Stand Trial « 
RFI :  » Jacques Chirac, premier ex-président renvoyé devant un tribunal « 
LeFigaro.fr :  » Emplois fictifs : Chirac renvoyé devant la justice « 
Le Monde :  » Le renvoi de Jacques Chirac devant la justice : une première sous la Ve « 
LeJDD.fr :  » Jacques Chirac sera jugé « 

Mercredi 28 octobre 2009. Un an de prison ferme pour Charles Pasqua

Le sénateur et ancien ministre de l’intérieur (de 1986 à 1988) Charles Pasqua, 82 ans, a été condamné mardi 27 octobre à trois ans de prison dont deux avec sursis et 100 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris. Il a été reconnu coupable de  » trafic d’influence  » dans l’affaire de ventes d’armes de guerre à l’Angola dans les années 1990, dite  » Angolagate « .

De 1993 à 1998, des armes provenant de l’ex-bloc soviétique ont été vendues à l’Angola, alors en guerre civile et sous embargo de l’ONU, sans autorisation de l’Etat français. Le montant total des ventes aurait atteint 790 millions de dollars. Charles Pasqua aurait perçu 225 000 euros pour son association France-Afrique-Orient en échange de l’attribution de l’ordre national du mérite à Arcadi Gaydamak, l’un des principaux acteurs de la vente d’armes. Charles Pasqua fera appel de la décision et a demandé une levée du secret-défense sur les ventes d’armes à cette époque pour prouver que l’Etat était au courant de ces ventes. Il accuse implicitement l’ancien président Jacques Chirac d’être à l’origine de ses soucis judiciaires.

Quarante-deux personnes étaient accusées d’implication dans le trafic d’armes. D’autres ont été condamnées : les deux auteurs des ventes Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak (6 ans de prison ferme), Jean-Charles Marchiani, ancien préfet du Var (3 ans de prisons dont 21 mois avec sursis), Jean-Christophe Mitterrand (deux ans avec sursis et 375 000 euros), le romancier Paul-Loup Sulitzer (15 mois avec sursis et 100 000 euros), l’avocat Allain Guilloux (trois ans dont deux avec sursis et 500 000 euros). Le consultant Jacques Attali et le magistrat Georges Frenech ont été relaxés.

Références
Dépêches
AFP sur La Croix
LeMonde.fr avec AFP
LeMonde.fr avec Reuters

Articles
NYT :  » French Power Elite Face a Fall From Grace « 
LeFigaro.fr :  » Angolagate : condamné à un an ferme, Pasqua riposte « 
LeJDD.fr :  » Pasqua mouille Chirac « 
RFI :  » Angolagate : Pasqua réclame la levée du secret-défense »
LeFigaro.fr :  » Angolagate : les principales peines « 
20 Minutes.fr :  » Charles Pasqua et la justice, une histoire à tiroirs « 
Le Figaro :  » Fin de parcours pour «le terrible M. Pasqua» « 

Mardi 27 octobre 2009. L’Eglise de scientologie condamnée mais pas interdite

Les deux principales structures françaises de l’Eglise de scientologie (le Celebrity Centre et la librairie SEL) ont été aujourd’hui reconnues coupables par le tribunal correctionnel de Paris d' » escroquerie en bande organisée  » et de pratique de méthodes délictuelles. Elles ont été condamnées à 630 000 euros d’amende mais leurs activités ne sont pas interdites, la présidente du tribunal redoutant une poursuite des activités  » hors du cadre légal « . Quatre responsables ont été en outre condamnés à des peines de prison de 18 mois à deux ans et des amendes de 5 000 à 30 000 euros (le dirigeant Alain Rosenberg écopant de la peine la plus lourde). C’est une condamnation sans précédent pour la scientologie en France. L’Eglise de scientologie fera appel.

Le procès faisait suite à une plainte de quatre anciens membres de la sectes disant avoir été dépouillés de plusieurs dizaines de milliers d’euros en 1998. Le parquet avait d’abord requis la dissolution des deux structures mais une modification législative effectuée le 12 mai 2009 empêche de dissoudre une personne morale pour escorquerie.

Fondée en 1954 aux Etats-Unis par l’écrivain de science-fiction Ron Hubbard, la scientologie est considérée comme une religion outre-Atlantique. en France, elle a été classée parmi les sectes dans un rapport parlementaire en 1995. Elle compterait 12 millions d’adeptes dans le monde et 45 000 en France.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec Reuters et AFP
AFP sur Liberation.fr
LeFigaro.fr avec agences
AP sur WSJ

Articles
BBC :  » Scientologists convicted of fraud « 
Libération :  » Scientologie : la victoire de la notion d’emprise « 

Vendredi 25 septembre 2009. Le G20 va remplacer le G8

La Maison Blanche a annoncé aujourd’hui que le G20 va être pérennisé pour remplacer le G8, et devenir le  » principal Forum économique mondial « . Cette annonce a eu lieu alors que le G20 se réunissait dans la ville américaine de Pittsburgh.

Le G8 était composé de l’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Italie, du Japon et de la Russie. Le G20 compte de plus l’Argentine, l’Australie, le Brésil, la Chine, l’Union européenne, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique, l’Arabie Saoudite,  l’Afrique du Sud,la Corée du Sud et la Turquie. Ces pays représentent 85 % du produit intérieur brut (PIB) mondial (mais seulement 60 % de la population).

Le G20 a été imaginé en 1999 à la suite de la crise financière asiatique. Des représentants du G20 se sont réunis pour la première fois en 2008. Son objet sera désormais de développer une croissance durable dans le monde. La fréquence des réunions et le nombre d’invités reste à déterminer.

Le G20 se réunira la prochaine fois au Canada, en 2010.

Références
Dépêches
AFP sur Libération.fr

Articles
Le Figaro :  » Le G7 laisse la place au G20 en tant que directoire de l’économie mondiale « 
Le Monde :  » Vers un poids plus grand des pays émergents dans la gestion de l’économie mondiale « 
Le Figaro :  » Le G20 réforme le FMI : une victoire pour la Chine « 
LeJDD.fr :  » G20: Bonus encadrés mais… « 
BBC :  » Emerging economies get new role « 

Document
Une infographie sur le poids des pays du G30 dans l’économie mondiale, sur le site de La Croix