Archives de Tag: Australie

Jeudi 26 novembre 2009. Les Etats-Unis et la Chine se positionnent sur l’après-Kyoto

La Maison blanche a annoncé hier mercredi 25 novembre 2009 que le président américain Barack Obama se rendrait à Copenhague le 9 décembre pour le sommet des Nations unies sur le climat. Il y présentera les objectifs américains : réduire de 17 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 en comparaison des niveaux de 2005, 30 % d’ici 2025, 53 % d’ici 2030 et 83 % d’ici 2050. Cet objectif est identique à celui du « Clean Energy and Security Act « , approuvé par les représentants en juin. En prenant pour référence l’année 1990 et non 2005, il ne correspond qu’à une réduction de 4 % d’ici à 2020 et 22 % à l’horizon 2030.

La Chine a annoncé par ailleurs aujourd’hui qu’elle sera représentée par le premier ministre Wen Jiabao. Il y présentera la volonté de la Chine de baisser son  » intensité carbonique « , c’est-à-dire la quantité de gaz à effet de serre par point de PIB, de 40 % à 45 % d’ici 2020 par rapport à 2005. Une formulation décidée pour ne pas compromettre la croissance économique.

Les autres objectifs annoncés :
Union européenne : 20 % de réduction d’ici à 2020 (par rapport à 1990), voire 30 % en cas d’accord global.
Australie : baisse de 25 % (par rapport à 2000)
Japon : baisse de 25 % (par rapport à 1990)
Brésil : baisse de 36 % à 39 % par rapport aux prévisions de 2020.

Des délégations de 192 pays et plus de 60 chefs d’Etat doivent se rendre à Copenhague. Le sommet se déroulera du 7 au 18 décembre 2009. Il doit donner une suite au protocole de Kyoto sur les gaz à effet de serre, qui prend fin en 2012.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP, Reuters et AP
Les Echos avec AFP
LeFigaro.fr avec AFP
LeMonde.fr avec AFP et Reuters

Articles
BBC :  » Obama vows greenhouse gas emissions cuts « 
Le Monde :  » Climat : les Etats-Unis et la Chine abattent leurs cartes « 
NYTimes :  » U.S. and China to Go to Talks With Emissions Targets « 
WSJ :  » China Unveils Target for Carbon Dioxide Cuts « 

Publicités

Jeudi 14 février 2008. L’Australie demande pardon aux Aborigènes

Le premier ministre australien, Kevin Rudd, a présenté des excuses au peuple aborigène au nom de l’Australie, lors d’une session parlementaire hier mercredi 13 février.

Ses propos
« Nous présentons nos excuses pour les lois et les politiques des parlements et gouvernements successifs qui ont infligé une peine, une douleur et une perte profondes à nos compatriotes australiens. Aux mères et pères, aux frères et sœurs, pour avoir séparé des familles et des communautés, nous demandons pardon. Et pour l’atteinte à la dignité et l’humiliation infligées à un peuple fier de lui-même et de sa culture, nous demandons pardon. »

La situation des aborigènes
Entre le début du XXe siècle et la fin des années 1960, les aborigènes ont subi une politique d' »assimilation forcée ». Entre un dixième et un tiers des enfants aborigènes ont été arrachés à leur famille sur ordre du gouvernement, et placés dans des foyers ou des institutions où leur langue était interdite.
La première constitution du pays excluait les aborigènes du droit de vote ; ils n’ont été protégés et recensés qu’à la suite d’un référendum en 1967.
La communauté aborigène (aujourd’hui environ 450 000 personnes parmi 20 millions d’habitants) a une espérance de vie de 17 ans inférieure à la moyenne nationale et un taux d’incarcération trois fois supérieur à celui des non-indigènes.

Le changement
Le phénomène était mal connu et caché jusqu’à la publication en 1997 d’un rapport national fondé sur plus de 700 témoignages. La question des excuses était dès lors au coeur des relations entre le gouvernement et les aborigènes. Le libéral John Howard, qui fut Premier ministre de 1996 à 2007 les a toujours refusée. La situation s’est débloquée avec l’élection d’un premier ministre travailliste en novembre 2007, qui avait fait des excuses une promesse de campagne.

Et maintenant ?
Ces excuses sont une première étape. Restent à traiter le problème de la restitution d’une partie des terres confisquées, celui de la reconnaissance des langues des aborigènes, et celui des réparations financières. Si des actions ponctuelles ont été amorcées sur ce dernier point à l’échelle des Etats, le premier ministre a affirmé que rien n’est prévu au niveau fédéral. Il s’est engagé en revanche à mettre fin aux inégalités et à ramener, en une génération, l’espérance de vie des aborigènes au niveau national.

Références
Dépêches
AFP
Libération.fr avec AFP

Articles
Le Monde :  » L’Australie demande « pardon » pour les souffrances infligées aux Aborigènes « 
RFI :  » Le pays demande pardon aux Aborigènes « 

Documents
Revue de la presse australienne sur le site du Courrier International
Le discours de Kevin Rudd en vidéo