Archives de Tag: Canada

Lundi 13 juillet 2009. Le nouveau General Motors

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a annoncé vendredi 10 juillet 2009 la naissance d’une nouvelle entreprise, sortie du régime des faillites, dont les actifs sont détenus à 60,8 % par l’Etat américain, 11,7 % par l’Etat canadien, 17,5 % par le syndicat automobile américain UAW et 10 % par les créanciers. GM avait déposé le bilan le 1er juin 2009 (lire l’info du jour du 1er juin 2009).

Les gouvernements américain et canadien ont injecté 60 milliards de dollars dans GM depuis décembre 2008. 6 000 emplois seront supprimés d’ici octobre et le nombre de dirigeants réduit de 35 % (soit environ 400 personnes sur 1 300). GM va fonctionner avec 27 000 employés et 13 usines de moins aux Etats-Unis qu’un an auparavant. L’objectif est de rembourser les prêts gouvernementaux à l’horizon 2015.

Fritz Henderson, directeur général de GM, a annoncé que le groupe va se recentrer sur quatre marques : Buick, Cadillac, Chevrolet et GMC. Les autres marques comme Saab ou Hummer seront vendues.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP, Reuters et AP

Articles
NYTimes :  » G.M. Vow to Slim Includes Top Ranks « 
E24 :  » Sortie de faillite pour General Motors « 
WSJ :  » GM Takes New Direction « 
BBC :  » Leaner GM emerges from bankruptcy « 

Vendredi 10 juillet 2009. Le bilan du G8 à L’Aquila

Les pays du G8 (Etats-Unis, Italie, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Canada, Russie) étaient réunis du 8 au 10 juillet 2009 à L’Aquila, en Italie. Avaient également été invités des dirigeants de pays émergents ainsi que des représentants de l’Algérie, de l’Angola, de l’Egypte, de l’Ethiopie, de la Libye, du Nigeria, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et une délégation de l’Union africaine.

Voici les principaux résultats de ce sommet :
• les pays se sont engagés à mobiliser 20 milliards de dollars sur trois ans pour lutter contre la faim dans le monde par le biais d’investissements agricoles dans les pays en développement. La proposition américaine de créer un fonds pour cela n’a cependant pas été retenue. Les Etats-Unis apporteraient 3,5 milliards de dollars, le Japon entre 3 et 4 milliards, la France 2 milliards
• les pays se sont engagés à ce que le réchauffement climatique ne conduise pas à une augmentation des températures supérieure de 2°C par rapport à ce qu’elles étaient en 1900. L’idée de réduire de 50 % (par rapport à 1990) de l’émission de gaz à effet de serre au niveau planétaire d’ici 2050 n’a pas pu être imposée aux pays en développement, mais les membres du G8 ont affirmé vouloir réduire de 80 % leurs propres émissions à cette échéance, sans engagements à court terme
• les pays ont affirmé vouloir renforcer le traité de non-prolifération nucléaire d’ici la fin de l’année.

La déclaration finale fait l’impasse sur la proposition de la Banque centrale chinoise de créer une monnaie de réserve unique pour que les échanges commerciaux ne dépendent plus des variations du cours du dollar.

Le Brésilien Luiz Inácio Lula da Silva et le Français Nicolas Sarkozy ont défendu l’idée de remplacer le G8 par un G14 avec des puissances émergentes : Brésil, Inde, Chine, Afrique du Sud et Mexique (qui ont formé en 2007 un G5 parallèle).

Références
Dépêches
AFP sur Libération
LeMonde.fr avec AFP
LeJDD.fr avec Reuters

Articles
NYT :  » G-8 Announces $20 Billion for Food Plan « 
NYTimes :  » Poorer Nations Reject a Target on Emission Cut « 
WSJ :  » G-8 to Pledge $20 Billion for Food-Security Initiative « 
RFI :  » 20 milliards de dollars pour lutter contre la faim « 
BBC :  » G8 pledges to boost food supplies « 
LeJDD.fr :  » G8: Beaucoup de bruit pour rien « 
WSJ :  » Leaders Seek to Finish Trade Deal by 2010  » (portfolio)
LeMonde.fr :  » Climat : « Les pays du G8 devraient montrer l’exemple » « 
NYTimes :  » Group of 8 Is Not Enough, Say Those Wanting In « 

Le site officiel du sommet

Lundi 1er juin 2009. General Motors a déposé le bilan

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a déposé le bilan aujourd’hui 1er juin 2009. C’est la troisième plus grosse faillite après celle de Lehman Brothers en 2008 et WorldCom en 2002. General Motors a accumulé près de 100 milliards de dollars de pertes en quatre ans. Le constructeur aurait aujourd’hui environ 173 milliards de dollars de dettes pour 82 milliards de dollars d’avoirs.

Débute maintenant une procédure de redressement judiciaire de deux à trois mois durant laquelle l’entreprise va se restructurer à l’abri de ses créanciers. Elle débouchera sur la création d’une nouvelle société, contrôlée à 60 % par l’Etat américain et à 12 % par le Canada. Les créanciers détenteurs d’obligations recevront 10 % du capital. Et rien pour les actionnaires actuels. Une deuxième entité sera créée pour grouper les dettes et les unités devant être vendues ou fermées. L’Etat américain, qui a déjà injecté 20 milliards de dollars, va en ajouter 30 de plus. L’Etat canadien et le gouvernement de l’Ontario (où GM possède de nombreuses usines) apporteront pour leur part 9,5 milliards de dollars.

General Motors ne va donc pas disparaître, mais la restructuration entraînera la suppression de 21 000 emplois, le maintien de seulement quatre marques (Cadillac, Chevrolet et GMC, et Buick sur le marché chinois) les autres (dont Pontiac, Saab, Vauxhall, Saturn, Hummer) devant être vendues ou démantelées, la fermeture de 16 des 47 usines et celle de la moitié des 6000 concessionnaires. Le syndicat des ouvriers de l’automobile (United Auto Workers) a accepté le plan et s’est engagé à ne pas faire la grève jusqu’en 2015 en échange de 17,5 % du capital.

Fondé en 1908, GM fut pendant 77 ans et jusqu’en 2007 le plus gros constructeur automobile au Monde. Il détenait 45 % du marché en 1980 contre seulement 22 % en 2008. Cette année-là les ventes mondiales ont chuté de 9,37 à 8,3 millions de véhicules et les pertes se sont montées à 31 milliards de dollars. GM emploie aujourd’hui 92 000 personnes aux Etats-Unis et est responsable d’un demi-million de retraités.

La filiale allemande Opel va être par ailleurs reprise par l’équipementier canadien Magna et des partenaires russes.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP
LeFigaro.fr avec AFP
LeMonde.fr avec AFP
LeFigaro.fr avec AFP

Articles
RFI :  » General Motors va déposer le bilan « 
Le Monde :  » L’Etat américain pilotera le redressement de General Motors « 
NYT :  » Bankrupt G.M. Says It Owes $172 Billion « 

Jeudi 12 juin 2008. Les excuses du Canada envers les autochtones.

Le premier ministre canadien, Stephen Harper, a officiellement demandé pardon pour la politique d’assimilation et le placement forcé d »enfants autochtones dans des pensionnats. Le gouvernement fédéral va consacrer 1,85 milliard de dollars aux survivant et à la mise en place d’une commission dédiée à la réconciliation des peuples.

Les autochtones canadiens sont répartis dans environ 640 communautés d’Indiens, de Métis et d’Inuits, parlant une soixantaine de langues. On estime que plus de 150 000 enfants ont été séparés de leur famille entre la fin du XIXe siècle et les années 1970. 80 000 seraient encore en vie. Les autochtones compteraient pour 3,8 % de la population canadienne, soit 1,2 million de personnes. C’est la population la plus défavorisée du Canada. Leur espérance de vie est inférieure de 5 à 7 ans à celle du reste de la population.

L’Australie avait également présenté ses excuses envers ses autochtones en février dernier (lire l’info du jour du 14 février 2008)

Références
Dépêche
Libération.fr avec AFP

Articles
IHT : " Canada offers an apology for native students’ abuse "
RFI : " Excuses historiques du gouvernement envers les autochtones "
Le Figaro : " Le Canada présente ses excuses aux autochtones "

Document
Un portfolio de l’événement sur le site du Monde