Archives de Tag: France

Mercredi 2 décembre 2009. Les Etats-Unis renforcent leur présence militaire en Afghanistan

Le président américain a annoncé hier mardi 1er décembre vouloir augmenter les effectifs de l’armée américaine en Afghanistan de 30 000 hommes pour  » accélérer le transfère de responsabilité aux forces afghanes « . Il a mentionné en parallèle un calendrier de retrait : il devrait démarrer en juillet 2011 mais la date de fin n’a pas été précisée. L’annonce intervient dix jours avant que Barack Obama se rende à Oslo pour recevoir le prix Nobel de la paix.

Lorsqu’il a pris ses fonctions, il y avait 35 000 soldats Américains en Afghanistan. Après une augmentation des effectifs en février 2009, ils étaient 68 000.

Le but affiché de Barack Obama est de  » démanteler, perturber et défaire Al-Qaida « , mais il n’est plus question de restauration de la nation afghane. Il a mentionné trois objectifs : créer les conditions d’une transition en luttant contre les talibans, envoyer des renforts pour aider le gouvernement et lutter contre la corruption, et instaurer un partenariat avec le Pakistan.

Barack Obama souhaite que les alliés des Américains envoient environ 10 000 hommes supplémentaires. Le secrétariat général de l’Otan a évoqué le chiffre de 5000. Les Etats-Unis ont demandé à la France de renforcer leur présence de 1500 hommes (forte aujourd’hui de 3750 soldats et 150 gendarmes). 43 pays sont actuellement impliqués sur le sol afghan.

Mise à jour du 4 décembre

Le secrétaire général des Nations Unies Anders Fogh Rasmussen a déclaré aujourd’hui que les Nations Unies enverraient 7 000 soldats supplémentaires. NYT

Références
Dépêches
AFP sur Libération
LeMonde.fr avec AFP et Reuters (Réactions des pays de l’Otan)

Articles
Le Monde :  » Afghanistan : le pari risqué de Barack Obama « 
La Croix :  » Le plan ambitieux d’Obama pour gagner en Afghanistan « 
Le Monde :  » Obama demande à Sarkozy 1500 soldats supplémentaires en Afghanistan « 
Le Figaro :  » Obama envoie 30.000 soldats de plus en Afghanistan « 
LeJDD.fr :  » Afghanistan: Obama en forces « 
LeJDD.fr :  » Afghanistan: Sarkozy ambigu « 
NYTimes :   » Obama Issues Order for More Troops in Afghanistan « 
WSJ :  » U.S. Opts for Limited Surge « 
Le Figaro :  » Renforts en Afghanistan : les USA font pression sur Paris « 

Document
L’allocution de Barack Obama sur le site de La Croix

Jeudi 12 novembre 2009. Les Français appelés à se vacciner contre la grippe H1N1

Après le personnel médical, c’est aujourd’hui le grand public qui est appelé à se vacciner en France contre la grippe H1N1. C’est la première fois qu’une telle campagne de vaccination massive est organisée .

Ce 2e volet concerne 6 millions de personnes : l’entourage des nourrissons de moins de six mois, les professionnels de santé non encore vaccinés, les professionnels de la petite enfance et les personnes  » fragiles « , c’est-à-dire souffrant de diabète, de pathologies cardiaques ou respiratoires, etc les rendant plus vulnérables au virus. Les femmes enceintes et les bébés de 6 à 23 mois seront vaccinés par la suite, lorsque sera disponible le vaccin sans adjuvant de Sanofi-Pasteur. Enfin, les enfants et adolescents seront appelés à partir du 25 novembre. La notification se fait par courrier, celui-ci contenant un  » bon de vaccination  » dans un des 1060 centres dédiés. La vaccination est gratuite mais pas obligatoire. Elle devrait se faire en deux fois, mais la seconde vaccination après trois semaine n’est pas encore formellement décidée (elle sera probablement obligatoire pour les moins de dix ans).

Le premier volet de la campagne a été un échec : seulement quelque 10 % des personnels de santé ont accepté de recevoir le vaccin en trois semaines (soit 80 000 personnes). Moins de 20 % de la population française s’apprêterait à le faire maintenant.

Le vaccin est facturé 30 % à 40 % de plus que celui contre la grippe saisonnière. La France a commandé 50 millions de doses auprès de GSK (7 € HT la dose), 28 millions auprès de Sanofi-Pasteur (6,25 €), 16 millions auprès de Novartis (9,34 €), et 50 000 auprès de Baxter (10 €). Le coût total est de 712 millions d’euros. Ces laboratoires admettent une augmentation de plusieurs centaines de millions de dollars de leur chiffre d’affaires au 4e trimestre 2009.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP et Reuters
AFP sur LesEchos.fr
LeJDD.fr avec Reuters

Articles
LeFigaro.fr :  » Grippe H1N1 : jour J pour la vaccination du grand public « 
RFI :  » Lancement de la deuxième phase de la campagne de vaccination « 
La Croix :  » Grippe A, jamais un vaccin n’avait suscité autant de défiance « 

Mardi 10 novembre 2009. Une femme homosexuelle va pouvoir adopter en France

Une femme homosexuelle de 48 ans vivant en couple depuis 20 ans a eu l’autorisation du tribunal administratif de Besançon pour adopter un enfant. Cette adoption lui avait été refusée deux fois par le Conseil général du Jura. Cette position avait entraîné une condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme en janvier 2008 pour discrimination sexuelle. Il ne s’agit donc pas aujourd’hui d’une nouveauté sur le plan juridique, mais d’un rappel au droit sans précédent. Au total, la procédure aura pris 11 ans.

En France, l’adoption par un coupe homosexuel reste formellement impossible. Elle est réservée aux coupes mariés et n’est pas ouverte aux pacsés ou aux concubins. Elle est ouverte en revanche aux célibataires. C’est le cas ici : la concubine n’aura aucun droit sur l’enfant.

Références
LeMonde.fr avec AFP
LeFigaro.fr avec AFP
Libération.fr
LeParisien.fr
RFI
LeJDD.fr avec Reuters

Mardi 22 septembre 2009. Démantèlement d’un camp de sans papiers près de Calais

Un camp de  » sans-papiers  » près de Calais a été démantelé aujourd’hui par des CRS. Surnommé  » la jungle « , ce camp abritait entre 700 et 800 migrants tentant de rejoindre l’Angleterre. 278 personnes ont été interpellées, dont 132 se déclarant mineures, placées dans des  » centres spécialisés « . Le camp avait été occupé depuis la fermeture du centre de la Croix-Rouge de Sangatte, dans le Pas-de-Calais, en 2002. Il a été rasé par des bulldozers. L’opération a été très médiatisée : elle s’est déroulée devant quelque 200 journalistes.

Les migrants étaient majoritairement des Afghans de l’ethnie pachtoune et des Pakistanais, entrés en Europe via la Grèce. Des centaines d’entre eux auraient quitté le camp depuis le 16 septembre, date à laquelle l’opération avait été annoncée par Eric Besson, ministre français de l’immigration. Les personnes interpellées ont le choix entre le retour volontaire, la demande d’asile ou l’expulsion. Celles qui refusent l’une de ces options seront placées dans des centres de détention.

On estime qu’environ 500 000 personnes entrent illégalement dans l’Union européenne chaque année.

Références
Dépêches
AFP sur La Croix
LeFigaro.fr avec agences

Articles
NYT :  » Police Remove Migrants From French Camp « 
WSJ :  » French Police Raze Migrant Camp « 
BBC :  » Police clear French migrant camp « 
RFI :  » L’opération de démantèlement de la «jungle» est terminée « 
LeMonde.fr :  » La « jungle » de Calais évacuée, d’autres évacuations à venir « 
LeJDD.fr :  » Calais: La ‘jungle’ démantelée « 

Vendredi 11 septembre 2009. Le projet d’une  » taxe carbone  » en France

Le président français Nicolas Sarkozy a dévoilé hier son projet de  » taxe carbone  » sur la consommation de gaz, de pétrole et de charbon, qu’il compte appliquer dès 2010. Il a fixé le prix de la tonne émise de dioxyde de carbone à 17 euros. Une commission d’experts dirigée par Michel Rocard avait prôné un montant de 32 euros. L’idée de cette taxe est apparue en 2007, pendant la campagne présidentielle de Nicolas Hulot. D’après un sondage IFOP, 65 % des Français y sont opposés.

L’impact sur les prix devrait être de 4,5 centimes d’euros par litre de fioul et de gasoil, de 4 centimes par litre d’essence, de 0,4 centime par kilowattheure de gaz. La taxe ne s’appliquera pas sur les tarifs d’électricité, celle-ci étant majoritairement d’origine nucléaire en France.

Les rentrées d’argent seront restituées par une réduction de l’impôt sur le revenu (ou un  » chèque vert  » pour les foyers non imposables), dont le niveau dépendra du lieu de résidence et du nombre d’enfants. Rien n’est prévu en revanche pour les entreprises, hormis pour les transporteurs, les pêcheurs et les agriculteurs, avec qui des consultations vont être engagées.

On estime que la taxe portera sur 70 % des émissions de carbone et qu’elle fera transiter 4,3 milliards d’euros par les caisses de l’Etat.

Références
Dépêches
AFP sur La Croix
AP sur WSJ

Articles
RFI :  » Le président fixe le montant de la taxe carbone « 
Le Monde :  » L’Elysée parie sur une taxe carbone fiscalement neutre mais efficace « 
LeFigaro.fr :  » Sarkozy fixe le prix de départ de la taxe carbone à 17 euros « 
BBC :  » France set to impose carbon tax « 
Les Echos :  » La taxe carbone en neuf questions « 
Le Figaro :  » Taxe carbone : une ponction d’un côté, un chèque de l’autre « 
LeJDD.fr :  » Taxe carbone, les entreprises aussi « 

Document
La vidéo du discours de Nicolas Sarkozy

Lundi 7 septembre 2009. France : une baisse sans précédent de la valeur du patrimoine

Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, la valeur du patrimoine des Français a baissé en 2008. Selon un communiqué du Bureau d’information et de prévisions économiques (BIPE), une société d’études économiques, il a baissé de 3 % en 2008 et devrait encore baisser de 2 % en 2009.
Même pendant la crise immobilière internationale du début des années 1990 et pendant l’explosion de la bulle internet, le patrimoine global des Français avait continué à augmenter à des taux compris entre 2 % et 3 %. Pour 2008, la baisse est liée aussi bien à celle des marchés boursiers qu’à celle du prix des logements. En 2009, les marchés boursiers auraient compensé la suite du recul de la valeur du patrimoine immobilier.
Le patrimoine des Français devrait se stabiliser en 2010 un peu au-dessus de 10 000 milliards d’euros, avant de recommencer à croître.

Références
Dépêches
AFP sur LesEchos.fr

Articles
La Tribune.fr :  » Baisse historique du patrimoine des Français « 
LeFigaro.fr :  » Baisse inédite du patrimoine des Français « 

Vendredi 10 juillet 2009. Le bilan du G8 à L’Aquila

Les pays du G8 (Etats-Unis, Italie, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Canada, Russie) étaient réunis du 8 au 10 juillet 2009 à L’Aquila, en Italie. Avaient également été invités des dirigeants de pays émergents ainsi que des représentants de l’Algérie, de l’Angola, de l’Egypte, de l’Ethiopie, de la Libye, du Nigeria, du Sénégal, de l’Afrique du Sud et une délégation de l’Union africaine.

Voici les principaux résultats de ce sommet :
• les pays se sont engagés à mobiliser 20 milliards de dollars sur trois ans pour lutter contre la faim dans le monde par le biais d’investissements agricoles dans les pays en développement. La proposition américaine de créer un fonds pour cela n’a cependant pas été retenue. Les Etats-Unis apporteraient 3,5 milliards de dollars, le Japon entre 3 et 4 milliards, la France 2 milliards
• les pays se sont engagés à ce que le réchauffement climatique ne conduise pas à une augmentation des températures supérieure de 2°C par rapport à ce qu’elles étaient en 1900. L’idée de réduire de 50 % (par rapport à 1990) de l’émission de gaz à effet de serre au niveau planétaire d’ici 2050 n’a pas pu être imposée aux pays en développement, mais les membres du G8 ont affirmé vouloir réduire de 80 % leurs propres émissions à cette échéance, sans engagements à court terme
• les pays ont affirmé vouloir renforcer le traité de non-prolifération nucléaire d’ici la fin de l’année.

La déclaration finale fait l’impasse sur la proposition de la Banque centrale chinoise de créer une monnaie de réserve unique pour que les échanges commerciaux ne dépendent plus des variations du cours du dollar.

Le Brésilien Luiz Inácio Lula da Silva et le Français Nicolas Sarkozy ont défendu l’idée de remplacer le G8 par un G14 avec des puissances émergentes : Brésil, Inde, Chine, Afrique du Sud et Mexique (qui ont formé en 2007 un G5 parallèle).

Références
Dépêches
AFP sur Libération
LeMonde.fr avec AFP
LeJDD.fr avec Reuters

Articles
NYT :  » G-8 Announces $20 Billion for Food Plan « 
NYTimes :  » Poorer Nations Reject a Target on Emission Cut « 
WSJ :  » G-8 to Pledge $20 Billion for Food-Security Initiative « 
RFI :  » 20 milliards de dollars pour lutter contre la faim « 
BBC :  » G8 pledges to boost food supplies « 
LeJDD.fr :  » G8: Beaucoup de bruit pour rien « 
WSJ :  » Leaders Seek to Finish Trade Deal by 2010  » (portfolio)
LeMonde.fr :  » Climat : « Les pays du G8 devraient montrer l’exemple » « 
NYTimes :  » Group of 8 Is Not Enough, Say Those Wanting In « 

Le site officiel du sommet

Mercredi 1er juillet 2009. Baisse de la TVA dans la restauration française

En France, la TVA passe aujourd’hui de 19,6 % à 5,5 % dans le secteur de la restauration (sauf pour les alcools).

En théorie les prix devraient baisser aujourd’hui de 11,8 % sur 7 produits au moins choisis dans une liste de 10 (une entrée, un menu, un plat, un dessert, un jus de fruit, un café, un thé, une infusion…). Les restaurateurs sont libres de respecter l’accord signé le 29 avril 2009 avec Hervé Novelli, secrétaire d’Etat au commerce et au tourisme, et 180 000 établissements. Ils peuvent aussi l’adapter ou l’ignorer. L’objectif est qu’un tiers de la baisse profite au client et deux tiers au restaurateur afin qu’il puisse embaucher, augmenter les salaires, ou se moderniser.

La mesure doit coûter 2,35 milliards d’euros par an à l’Etat (3 milliards en diminution des 130 milliards collectés chaque année avec la TVA moins 650 millions d’euros d’allégements sociaux supprimés). Elle doit conduire à la création de 40 000 emplois en deux ans (dont 20 000 jeunes en alternance).

Un contrôle sera effectué par la Direction générale de la concurrence, la consommation et la répression des fraudes (DGCCRF), qui a relevé en mars 4000 tarifs pour avoir une base de comparaison. Les sanctions ne porteront que sur la publicité mensongère, les baisses de prix devant être clairement affichées.

La France rejoint ainsi la dizaine de pays européens qui ont décidé d’appliquer un taux réduit (c’est-à-dire une valeur inférieure aux 15 % fixés par Bruxelles) : la Grèce (9% contre 19% au taux normal), l’Espagne (7% contre 16%), l’Irlande (13,5% contre 21,5%), l’Italie (10% contre 20%), Chypre (8% contre 15%), les Pays-Bas (6% contre 19%), l’Autriche (10% contre 20%), la Pologne (7% contre 22%) et le Portugal (12% contre 20%)

Références
Dépêches
AFP sur La Croix
AFP sur Google

Articles
LeJDD.fr :  » TVA réduite à chacun sa cuisine « 
Libération :  » La TVA baisse, l’addition suit-elle? « 
Le Monde :  » Qui va profiter de la baisse de la TVA dans la restauration ? « 
LeFigaro.fr :  » L’UMP profite de la baisse de la TVA pour faire sa pub « 

Mercredi 24 juin 2009. Remaniement gouvernemental en France

Après le remaniement révélé aujourd’hui, le gouvernement français dit  » Fillon IV  » (ou  » III  » si l’on omet le remaniement du 18 mars 2008 après les municipales, ou encore  » V « si l’on compte l’arrivée de Philippe Devedjian auprès du premier ministre le 5 décembre 2008) compte toujours 38 membres (un nombre relativement constant ces dernières années).

• Il y a 8 ministres entrants
– Christian Estrosi : député maire de Nice, à l’industrie
– Henri de Raincourt, président du groupe UMP au Sénat, aux relations avec le Parlement
– Benoist Apparu, député de la Marne, au logement
– Frédéric Mitterrand : neveu de l’ancien président François Mitterrand, sans conviction politique claire, à la culture
– Michel Mercier : membre et trésorier du Modem, à l’espace rural et à l’aménagement du territoire
– Pierre Lellouche : au secrétariat d’Etat aux Affaires européennes
– Marie-Luce Penchard, au secrétariat d’Etat à l’Outre-mer
– Nora Berra, eurodéputée, secrétaire d’Etat  » chargée des aînés  »

• 8 ministres sortants
– Bernard Laporte (sports)
– Michel Barnier (agriculture)
– Rachida Dati (justice)
– Christine Boutin (logement)
– Yves Jégo (outre-mer)
– Roger Karoutchi (relations avec le Parlement)
– André Santini (fonction publique)
– Christine Albanel (Culture)

• 9 ministres changent de poste
– Michèle Alliot-Marie (de l’intérieur à la justice)
– Brice Hortefeux (du travail à l’intérieur)
– Xavier Darcos (du secrétariat d’Etat à l’industrie à l’éducation au travail)
– Luc Chatel (à l’éducation en plus de son rôle de porte-parole du gouvernement)
– Rama Yade (du secrétariat d’Etat aux droits de l’homme aux sports)
– Bruno Le Maire (du secrétariat d’Etat aux affaires européennes à l’alimentation, l’agriculture et la pêche)
– Valérie Létard (au poste de secrétaire d’Etat auprès de Jean-Louis Borloo)
– Jean-Marie Bockel (du secrétariat d’Etat aux anciens combattants au poste de secrétaire d’Etat auprès du ministère de la justice et des libertés)
– Hubert Falco (de l’aménagement du territoire aux anciens combattants)

• 21 ministres qui restent en place
– François Fillon, premier ministre
– Jean-Louis Borloo, ministre d’Etat de l’écologie et du développement durable, et récupère sous sa tutelle le logement
– Bernard Kouchner, ministre des affaires étrangères
– Christine Lagarde, ministre de l’économie
– Hervé Morin, ministre de la défense
– Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur
– Roselyne Bachelot, ministre de la santé
– Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargé de l’économie numérique
– Eric Besson, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire
– Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux transports
– Fadela Amara, secrétaire d’Etat à la politique de la ville
– Martin Hirsch, Haut-commissaire aux solidarités actives et à la jeunesse
– Eric Woerth, ministre du budget
– Patrick Devedjan, ministre chargé de la mise en œuvre du plan de relance économique
– Nadine Morano, chargée de la famille et de la solidarité
– Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat chargé de l’emploi
– Christian Blanc, chargé du développement de la région capitale
– Anne-Marie Idrac, chargée du commerce extérieur
– Alain Joyandet, secrétaire d’Etat à la coopération et la francophonie
– Hervé Novelli, secrétaire d’Etat au commerce
– Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’écologie auprès du ministre.
– Alain Marleix, secrétaire d’Etat chargé de l’Intérieur et des collectivités territoriales.

Le secrétariat d’Etat aux droits de l’homme a été supprimé.

Références
Dépêches
AFP sur Le Figaro

Articles
RFI :  » Gouvernement : un remaniement très politique « 
Libération :  » La composition du nouveau gouvernement « 
Le Figaro :  » Remaniement : les surprises de Nicolas Sarkozy  »
Le Figaro :  » Christine Boutin et Bernard Laporte parmi les huit sortants « 
Les Echos.fr :  » Remaniement : des promotions, très peu d’ouverture et une surprise « 
Libération :  » Sarkozy remanie plus que prévu « 
LeJDD.fr :  » Un remaniement de « fermeture » « 

Le Figaro :  » Est-ce le gouvernement Fillon III, IV ou V « 

Un portfolio sur leJDD.fr
Un portfolio sur LeMonde.fr

Mardi 23 juin 2009. Florence Cassez ne sera pas extradée vers la France

Le président mexicain Felipe Calderon a dit hier lundi 22 juin que la Française Florence Cassez purgera sa peine de prison au Mexique et ne sera pas rapatriée en France.

Détenue depuis 2005, Florence Cassez, 34 ans, a été condamnée à 60 ans (96 ans en première instance) de prison pour complicité dans trois enlèvements et détention d’armes, en compagnie de son compagnon mexicain, Israel Vallarta, présenté comme le chef d’une bande de ravisseurs. Elle clame son innocence, une version soutenue par Israel Vallarta qui, lui, est passé aux aveux. Des victimes qui avaient dit ne pas la reconnaître sont revenus sur leurs aveux.

Florence Cassez peut encore demander un dernier recours juridique auprès de la Suprême Cour de Justice du Mexique.

Une convention signée en 1983 entre la France et le Mexique prévoit une possibilité de transfèrement. Un groupe de travail a été mis en place par Nicolas Sarkozy et Felipe Calderon : après trois réunions, il a finalement décidé que la Française devait rester au Mexique, les experts mexicains mettant en avant que la peine maximale prévue en France n’était que de 30 ans. Cette décision intervient quelques jours avant les élections législatives du 5 juillet où le Parti d’action nationale de Felipe Calderon pourrait perdre la majorité des sièges.

Il y a plus de 8000 cas de kidnapping chaque année au Mexique.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP et Reuters
LeFigaro.fr avec agences
AFP sur Libération

Articles
LeJDD.fr :  » Florence Cassez reste au Mexique « 
RFI :  » Florence Cassez devra rester au Mexique « 
20 Minutes :  » Ambassadeur du Mexique: «On ne peut pas faire une exception parce que Florence Cassez est française» «