Archives de Tag: Hamas

Lundi 29 décembre 2008. Nouvelle guerre entre Israël et la Palestine

Le ministre israélien de la défense, Ehud Barak, a affirmé aujourd’hui qu’Israël est engagé dans une « guerre sans merci contre le Hamas ».

Israël a mené des bombardements avec des avions et des drones durant deux jours et deux nuits sur la bande de Gaza, causant la mort de plus de 300 Palestiniens (dont une cinquantaine de civils) et fait environ 1 500 blessés. Cette opération, baptisée « plomb durci », est la plus violente depuis l’occupation des territoires palestiniens en 1967. Les Palestiniens ont lancé de leur côté quelque 150 roquettes en direction du territoire israélien.

Le secteur frontalier longeant la bande de Gaza, d’une largeur de deux à quatre kilomètres, a été déclaré aujourd’hui « zone militaire fermée ». Des blindés israéliens ont été déployés le long de la frontière et quelque 6 500 réservistes israéliens ont été appelés. Le gouvernement israélien affirme cependant ne pas avoir pour objectif d’occuper à nouveau la bande de Gaza.

La frontière entre Israël et l’Egypte est demeurée fermée, mais des dizaines de Palestiniens ont réussi à fuir en faisant un trou dans le mur séparant les deux pays à l’aide de bulldozers et d’explosifs

Ces combats font suite à la fin de la trêve entre Israël et le Hamas, le 19 décembre dernier (lire l’info du jour du 22 décembre 2008)

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP et Reuters

Articles
Un portfolio sur le site du Figaro
Le Monde : « Une offensive soigneusement préparée aux objectifs multiples »
Libération : « Israël commence à masser des chars à la frontière de Gaza »
LeJDD.fr : « Gaza: Offensive terrestre en vue »
IHT : « Israeli aircraft continue raids on Gaza »

Lundi 22 décembre 2008. Fin de la trêve entre Israël et le Hamas

La trêve en place depuis six mois entre Israël et le Hamas a pris fin vendredi 19 décembre, comme l’a confirmé le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza, mettaht en avant un durcissement du blocus israélien. Depuis, les tirs en provenance de la bande de Gaza (une cinquantaine depuis vendredi) et les raids israéliens ont repris. Le gouvernement israélien n’a pas encore décidé s’il allait conduire une attaque de grande ampleur. Les points de passage entre Israël et la bande de Gaza ont été fermés, bloquant notamment l’aide alimentaire des Nations Unies (acheminée par l’UNRWA, l’Office des Nations unies pour les réfugiés palestiniens) qui vient en aide à la moitié du million et demi de Palestiniens vivant à Gaza.

Bien que la trêve n’avait jamais été parfaitement respectée, la situation s’était beaucoup calmée depuis juin dernier. Elle a commencé à se dégrader à la suite d’un raid israélien, le 4 novembre 2008, qui a tué six militants du Hamas.

Les prétendants à la succession du Premier ministre Ehud Olmert, à l’occasion des législatives de février 2009, Benjamin Netanyahu, leader du Likoud (droite), et Tzipi Netanyahu, leader de Kadima (centre), ont affiché tous deux leur volonté de renverser le Hamas. Celui-ci a remporté les élections en janvier 2006 : une victoire consécutive au retrait d’Israël de la bande de Gaza en septembre 2005 et à la suite de laquelle Israël a imposé un embargo qui n’a cessé de se renforcer depuis.

A la demande de l’Egypte, sous l’égide de laquelle le cessez-le-feu, avait été signé le 19 juin 2008, le Hamas a accepté aujourd’hui un nouveau cessez-le-feu de 24 heures, en échange d’une entrée d’aide depuis l’Egypte.

Références
Dépêches
AFP (sur le site de La Croix)
AFP (sur Google)
LeFigaro.fr avec AFP

Articles
Le Monde : « Israël hésite à lancer une opération massive dans la bande de Gaza »
Libération : « La trêve entre le Hamas et Israël aura duré six mois »
BBC : « Israeli leaders ‘to topple Hamas’ »
RFI : « Livni et Netanyahu veulent renverser le Hamas dans la Bande de Gaza »
LeJDD.fr : « Gaza, le chaud et le froid »
LeJDD.fr : « Expiration de la trêve à Gaza »

Mardi 17 juin 2008. Une trêve de six mois entre Israël et le Hamas à Gaza

Israël et le Hamas ont accepter de respecter une trêve de six mois à Gaza à compter de jeudi 19 juin 2008. L’accord a été conclu grâce à la médiation de l’Egypte, Israël refusant de communiquer directement avec le Hamas, qu’il considère comme une organisation  » terroriste « , et le Hamas ne reconnaissant pas l’existence de l’Etat hébreu.

La trêve serait accompagnée de la réouverture de certains points de passage entre Israël et la bande de Gaza, mettant fin au blocus décidé par Israël en janvier dernier (lire l’info du jour du 18 janvier 2008)

Références
Dépêches
AFP (sur le site de Google)
LeMonde.fr avec AFP, AP et Reuters
LeFigaro.fr avec AFP et AP
Libération.fr avec AFP et Reuters

Articles
International Herald Tribune :  » Israel and Hamas agree to Gaza cease-fire « 
RFI :  » Une trêve israélo-palestinienne grâce à la médiation de l’Egypte « 

Vendredi 15 février 2008. Le Hezbollah menace Israël

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a déclaré une  » guerre ouverte  » contre l’Etat hébreu hier jeudi 14 février 2008.

Il s’exprimait face à 20 000 partisans rassemblés pour les obsèques d’Imad Moughnieh, un des leaders les plus recherchés du Hezbollah, tué mardi 12 février à Damas dans un attentat à la bombe visant sa voiture.  Hassan Nasrallah accuse Israël d’être responsable de cet attentat (ce que nie Israël).

Imad Moughnieh était le responsable des coopérations entre l’Iran, le Hezbollah et le Hamas, le chef des opérations militaires et celui du renseignement du Hezbollah. On lui attribue un grand nombre d’attentats, dont ceux de 1983 contre les casernes américaine et française de Beyrouth (plus de 300 morts), celui contre l’ambassade américaine à Beyrouth la même année (63 morts) ou encore celui contre l’ambassade israélienne en Argentine en 1992 (29 morts). On lui attribue aussi un détournement d’avion en 1985 et des enlèvements à Beyrouth dans les années 1980. Les Etats-Unis considèrent qu’avant Oussama Ben Laden, c’était le responsable du plus grand nombre de morts américains dans des attentats. Ils offraient 5 millions de dollars pour sa tête.

Ses obsèques ont suivi une grande manifestation (on parle de plus d’un million de personnes) de Libanais pro-occidentaux et anti-syriens en mémoire de la mort du premier ministre, Rafic Hariri, assassiné il y a trois ans à Beyrouth. De part et d’autre les discours ont été agressifs mais le leader sunnite Saad Hariri (le fils de Rafic Hariri) a adressé une  » main tendue  » à l’opposition pro-syrienne que Hassan Nasrallah n’a pas refusée. Les deux manifestation se sont déroulées les heurts redoutés entre les deux communautés.

Le Liban est toujours sans Parlement : l’élection du président de la république a été repoussée 14 fois depuis novembre 2007, majorité et opposition ne parvenant pas à s’entendre sur un partage du pouvoir (lire l’info du jour du 23 novembre 2007). Le commandant en chef de l’Armée, Michel Sleimane, fait consensus, mais les divergences portent sur l’après-élection, notamment sur la composition du gouvernement, la répartition des portefeuilles et l’identité du prochain Premier ministre.

Références
Dépêches
LeFigaro.fr avec AFP
Reuters
Reuters

Articles
Le Figaro :  » L’assassinat de Moughnieh jette de l’huile sur le feu « 
Le Figaro :  » Ranstorp : «Il avait un pied au Liban, un autre en Iran » « 
RFI :  » Les discours belliqueux alourdissent le climat « 
Le Monde :  » Hassan Nasrallah déclare le Hezbollah libanais en « guerre ouverte » avec l’Etat israélien « 
France Inter : la chronique de Bernard Guetta du 14 février
France Culture : la chronique d’Alexandre Adler du 15 février

Vendredi 18 janvier 2008. La bande de Gaza isolée.

Le ministre de la défense israélien Ehoud Barak a décidé hier jeudi 17 janvier de fermer tous les points de passage entre Israël et la bande de Gaza, y compris pour l’aide humanitaire.

Cette décision a été prise en réaction à des tirs de roquettes dirigés contre Israël les jours précédents et revendiqués par le Hamas. Le premier ministre israélien Ehoud Olmert a déclaré  » la guerre  » aux activistes de la bande de Gaza et l’armée israélienne a multiplié les incursions terrestres et aériennes, entraînant la mort de plus d’une trentaine de Palestiniens depuis le début de la semaine.

Les passages aux frontières de la bande de Gaza étaient déjà très restreints depuis que le Hamas a pris le pouvoir par la force en juin 2007.

Ce blocus de la bande de Gaza intervient alors qu’Israéliens et Palestiniens se sont entendus à Annapolis aux Etats-Unis pour aboutir à un accord de paix d’ici fin 2008 (lire l’info du jour du 28 novembre 2007)

Références
Dépêches
Reuters
AFP
Le Figaro avec AFP et AP

Articles
RFI :  » Israël boucle la bande de Gaza « 
Le Monde :  » A Gaza, avec ceux qui lancent des roquettes sur Israël «