Archives de Tag: Obama

Lundi 7 décembre 2009. Ouverture du sommet de Copenhague sur le climat

Aujourd’hui commence la 15e conférence sur climat sous l’égide des Nations Unies. Elle durera 15 jours.

On attend à Copenhague, la capitale du Danemark, plus de 30 000 personnes, 192 pays et une centaine de chefs d’Etat (dont Barack Obama, lire l’info du jour du 26 novembre 2009, qui viendra finalement en fin de sommet avec les autres chefs d’Etat).

Le but de ce sommet est de donner une suite au protocole de Kyoto, signé en 1997, dédié à la réduction les émissions de gaz à effet de serre. Son bilan est mitigé : l’Europe devrait tenir son objectif de – 8% d’ici 2012 mais ce ne sera pas le cas d’autres pays comme le Canada (+ 26 %) ou la Nouvelle-Zélande (+ 22 %). Les Etats qui n’auront pas respecté leurs engagements seront théoriquement soumis à des sanctions. Il n’avait pas été ratifié par les Etats-Unis et n’impliquait pas les pays émergents (alors que depuis la Chine a dépassé les Etats-Unis en terme d’émetteur de CO2).

A Copenhague, l’objectif est de mettre en œuvre les moyens pour limiter le réchauffement climatique à 2°C d’ici la fin du XXIe siècle, ce qui passe par une division par 2 des émissions planétaires de gaz à effet de serre d’ici 2050. Mais les pays sont divisés par leur approche du problème et leurs engagements.

Références
RFI :  » Sommet de Copenhague : deux semaines pour sauver le climat « 
La Croix :  » Le monde réuni pour enrayer le changement climatique « 
La Croix :  » Les quatre enjeux de Copenhague « 
La Croix :  » Historique des négociations sur le climat « 
Le Figaro :  » Copenhague : état d’urgence pour la planète « 
Le Figaro :  » La position des grands acteurs à Copenhague « 
Les Echos :  » La conférence de Copenhague s’ouvre avec davantage d’espoirs « 
LeJDD.fr :  » Copenhague: Qui veut quoi? « 
Le Monde :  » A Copenhague, douze jours pour changer notre monde « 
BBC :  » Copenhagen summit urged to take climate change action « 
NYTimes :  » As Climate Meeting Starts, a Revival of Skepticism « 

Publicités

Mercredi 2 décembre 2009. Les Etats-Unis renforcent leur présence militaire en Afghanistan

Le président américain a annoncé hier mardi 1er décembre vouloir augmenter les effectifs de l’armée américaine en Afghanistan de 30 000 hommes pour  » accélérer le transfère de responsabilité aux forces afghanes « . Il a mentionné en parallèle un calendrier de retrait : il devrait démarrer en juillet 2011 mais la date de fin n’a pas été précisée. L’annonce intervient dix jours avant que Barack Obama se rende à Oslo pour recevoir le prix Nobel de la paix.

Lorsqu’il a pris ses fonctions, il y avait 35 000 soldats Américains en Afghanistan. Après une augmentation des effectifs en février 2009, ils étaient 68 000.

Le but affiché de Barack Obama est de  » démanteler, perturber et défaire Al-Qaida « , mais il n’est plus question de restauration de la nation afghane. Il a mentionné trois objectifs : créer les conditions d’une transition en luttant contre les talibans, envoyer des renforts pour aider le gouvernement et lutter contre la corruption, et instaurer un partenariat avec le Pakistan.

Barack Obama souhaite que les alliés des Américains envoient environ 10 000 hommes supplémentaires. Le secrétariat général de l’Otan a évoqué le chiffre de 5000. Les Etats-Unis ont demandé à la France de renforcer leur présence de 1500 hommes (forte aujourd’hui de 3750 soldats et 150 gendarmes). 43 pays sont actuellement impliqués sur le sol afghan.

Mise à jour du 4 décembre

Le secrétaire général des Nations Unies Anders Fogh Rasmussen a déclaré aujourd’hui que les Nations Unies enverraient 7 000 soldats supplémentaires. NYT

Références
Dépêches
AFP sur Libération
LeMonde.fr avec AFP et Reuters (Réactions des pays de l’Otan)

Articles
Le Monde :  » Afghanistan : le pari risqué de Barack Obama « 
La Croix :  » Le plan ambitieux d’Obama pour gagner en Afghanistan « 
Le Monde :  » Obama demande à Sarkozy 1500 soldats supplémentaires en Afghanistan « 
Le Figaro :  » Obama envoie 30.000 soldats de plus en Afghanistan « 
LeJDD.fr :  » Afghanistan: Obama en forces « 
LeJDD.fr :  » Afghanistan: Sarkozy ambigu « 
NYTimes :   » Obama Issues Order for More Troops in Afghanistan « 
WSJ :  » U.S. Opts for Limited Surge « 
Le Figaro :  » Renforts en Afghanistan : les USA font pression sur Paris « 

Document
L’allocution de Barack Obama sur le site de La Croix

Jeudi 26 novembre 2009. Les Etats-Unis et la Chine se positionnent sur l’après-Kyoto

La Maison blanche a annoncé hier mercredi 25 novembre 2009 que le président américain Barack Obama se rendrait à Copenhague le 9 décembre pour le sommet des Nations unies sur le climat. Il y présentera les objectifs américains : réduire de 17 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 en comparaison des niveaux de 2005, 30 % d’ici 2025, 53 % d’ici 2030 et 83 % d’ici 2050. Cet objectif est identique à celui du « Clean Energy and Security Act « , approuvé par les représentants en juin. En prenant pour référence l’année 1990 et non 2005, il ne correspond qu’à une réduction de 4 % d’ici à 2020 et 22 % à l’horizon 2030.

La Chine a annoncé par ailleurs aujourd’hui qu’elle sera représentée par le premier ministre Wen Jiabao. Il y présentera la volonté de la Chine de baisser son  » intensité carbonique « , c’est-à-dire la quantité de gaz à effet de serre par point de PIB, de 40 % à 45 % d’ici 2020 par rapport à 2005. Une formulation décidée pour ne pas compromettre la croissance économique.

Les autres objectifs annoncés :
Union européenne : 20 % de réduction d’ici à 2020 (par rapport à 1990), voire 30 % en cas d’accord global.
Australie : baisse de 25 % (par rapport à 2000)
Japon : baisse de 25 % (par rapport à 1990)
Brésil : baisse de 36 % à 39 % par rapport aux prévisions de 2020.

Des délégations de 192 pays et plus de 60 chefs d’Etat doivent se rendre à Copenhague. Le sommet se déroulera du 7 au 18 décembre 2009. Il doit donner une suite au protocole de Kyoto sur les gaz à effet de serre, qui prend fin en 2012.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP, Reuters et AP
Les Echos avec AFP
LeFigaro.fr avec AFP
LeMonde.fr avec AFP et Reuters

Articles
BBC :  » Obama vows greenhouse gas emissions cuts « 
Le Monde :  » Climat : les Etats-Unis et la Chine abattent leurs cartes « 
NYTimes :  » U.S. and China to Go to Talks With Emissions Targets « 
WSJ :  » China Unveils Target for Carbon Dioxide Cuts « 

Vendredi 18 septembre 2009. Les Etats-Unis repensent leur bouclier antimissile

Le président américain Barack Obama a annoncé hier jeudi 17 septembre renoncer au projet de bouclier antimissile imaginé par Bill Clinton et conçu par l’administration Bush après avoir réexaminé la réalité des menaces contre les Etats-Unis et leurs pays alliés. Selon un accord signé en août 2008, celui-ci prévoyait d’implanter d’ici à 2012 une station radar en République tchèque et dix lanceurs de missiles d’interception en Pologne, en liaison avec les détecteurs déjà en place en Alaska, au Groenland et au Royaume-Uni. Ils étaient officiellement destinés en premier lieu à intercepter les missiles de longue portée (plus de 5000 km) lancés par des  » Etats voyous « , au premier rang desquels l’Iran.

Le bouclier antimissile avait été largement critiqué aux Etats-Unis pour son coût élevé et son efficacité non démontrée. Il l’avait été aussi par la Russie, qui voyait en lui une atteinte à sa sécurité.

Il sera remplacé par un nouveau système de défense antimissile que Barack Obama veut plus efficace, plus rapide et moins coûteux. Des missiles conçus pour détruire des missiles à courte et moyenne portée pourraient être déployés en République tchèque et en Pologne à partir de 2015. Des missiles intercepteurs pourraient par ailleurs être installés sur des navires et dans des bases en Turquie, en Israël et dans les Balkans.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec Reuters
20Minutes.fr avec agences
LeJDD.fr avec Europe1.fr avec Reuters

Articles
Le Figaro :  » Washington recule sur le bouclier antimissile « 
NYT :  » White House Scraps Bush’s Approach to Missile Shield « 
NYTimes :  » Putin Applauds ‘Brave’ U.S. Decision on Missile Defense « 
NYTimes :  » New Missile Shield Strategy Scales Back Reagan’s Vision  »
WSJ :  » U.S. Missile U-Turn Roils Allies « 
BBC :  » Obama shelves Europe missile plan « 
Le Monde :  » Les Etats-Unis renoncent au « bouclier antimissile » « 

Jeudi 10 septembre 2009. Barack Obama a défendu devant le Congrès la réforme du système américain de santé

Hier, mercredi 9 septembre 2009, le président américain Barack Obama a expliqué devant les deux chambres du Congrès son projet de réforme du système de santé. Son souhait est de créer, d’ici fin 2009, un système d’assurance publique en concurrence du système privé, et de parvenir à diminuer les coûts. Il veut arriver à ce que les 46 millions d’Américains qui n’ont aucune couverture médicale en obtiennent une.

Concrètement, une nouvelle loi imposerait aux Américains d’avoir une couverture maladie, et interdirait aux assureurs de la refuser en raison d’antécédents médicaux. Le coût du projet est estimé à 900 milliards de dollars sur 10 ans, financés d’une part par des économies dans les dépenses de santé, et d’autre part par les assureurs et les compagnies pharmaceutiques.

Qu’il ait fait ce discours au Congrès est très symbolique : habituellement, les présidents américains ne s’y adressent qu’une fois par an pour le discours sur l’Etat de l’Union. George Bush l’avait fait une fois en plus, après les attentats du 11 septembre 2001, et Bill Clinton deux fois, sur l’économie et sur la santé.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP et Reuters

Articles
RFI :  » Un grand oral sur la réforme santé lourd de conséquence « 
Le Figaro :  » Réforme de la santé : Obama hausse le ton « 
Le Figaro :  » USA : le poids des lobbys dans la réforme de la santé « 
BBC :  » Obama woos Congress on healthcare « 
WSJ :  » President Makes His Pitch « 
NYT :  » Obama, Armed With Details, Says Health Plan Is Necessary « 
LeJDD.fr :  » Obama passe un check-up « 
Libération :  » Au Congrès, Obama affiche sa détermination « 
Libération :  » Obama : une panade de santé « 

Mardi 16 juin 2009. Benyamin Nétanyahou évoque un Etat palestinien

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a accepté dimanche 14 juin le principe d’un Etat palestinien en posant deux conditions : la démilitarisation du futur Etat (qui ne pourra entretenir de liens avec l’Iran ou le Hezbollah) et la reconnaissance d’Israël comme Etat du peuple juif. Une première pour ce leader de la droite israélienne (et un précédent chez les  » faucons  » de la droite israélienne) qui ne parlait jusqu’à présent que de  » paix économique « .

Benyamin Nétanyahou s’est ainsi conformé aux souhaits de Barack Obama (lire l’info du jour du 19 mai 2009). 71 % des Israéliens se déclarent en faveur d’un Etat palestinien démilitarisé. Il a par ailleurs exclu tout démantèlement des colonies juives, précisant qu’il ne souhaitait pas en construire de nouvelles, et tout partage de Jérusalem.

Ce premier discours de politique étrangère du premier ministre israélien depuis son élection en février 2009 (lire l’info du jour du 1er avril 2009) a provoqué des réactions négatives chez les Palestiniens. Pour le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas, « «ce discours torpille toutes les initiatives de paix dans la région».

Références
Dépêches
AFP sur LeFigaro.fr
LeJDD.fr avec Reuters
LeMonde.fr avec AFP
AFP sur LeFigaro.fr

Articles
RFI :  » Netanyahu accepte le principe de deux Etats « 
Le Figaro :  » Ehoud Barak : «Israël ouvre
la route des négociations» « 
Le Monde :  » M. Nétanyahou pose ses conditions pour un éventuel Etat palestinien « 
LeMonde.fr :  » Le tout petit pas en avant de Benjamin Nétanyahou « 

Document
Extrait du discours de Benyamin Nétanyahou sur le site du JDD

Vendredi 5 juin 2009. Le discours de Barack Obama aux Musulmans

Le président américain Barack Obama a adressé aux Musulmans un discours à l’université du Caire (Egypte) hier jeudi 4 juin 2009. Son premier souhait était de mettre un terme à l’incompréhension entre les Etats-Unis et l’Islam qui s’est installée depuis les attentats de septembre 2001 :  » l’Amérique n’est pas – et ne sera jamais – en guerre avec l’islam.  » Il a dit être là pour  » un nouveau départ entre les États-Unis et les musulmans du monde entier, basé sur un intérêt mutuel et un respect mutuel et aussi sur cette vérité que l’Amérique et l’islam ne s’excluent pas et n’ont pas besoin d’être rivaux.  »

Après un hommage aux apports culturels et scientifiques du monde musulman, Barack Obama a notamment :
• demandé aux Israéliens de geler la colonisation et d’enclencher un processus de paix, tout en rappelant le soutien  » inébranlable  » des Etats-Unis envers Israël
• défendu la création d’un Etat palestinien,  » seule solution  » au conflit
• demandé aux Palestiniens, de renoncer à la violence.
• reconnu que la CIA avait renversé en 1953 le gouvernement iranien démocratiquement élu de Mossadegh
• affirmé qu’il est nécessaire d’empêcher une course aux armements nucléaires au Moyen-Orient
• justifié la présence américaine en Afghanistan par la menace extrémiste qui y persiste mais a précisé que les Etats-Unis n’avaient pas l’intention d’y établir des bases permanentes
• rappelé la réalité de la Shoah et a admis les humiliations liées à l’  » occupation  » israélienne (le terme d’occupation n’était avant jamais utilisé par la Maison Blanche)
• affirmé la nécessité de respecter la liberté religieuse et de renforcer l’éducation des femmes – il s’est aussi positionné en faveur du port du voile par les femmes musulmanes.

Il n’a pas prononcé une seule fois le mot  » terrorisme  » mais a été critiqué pour ne pas avoir évoqué les conséquences de la guerre en Irak.

Références
Articles
La Croix :  » Barack Obama tourne une page avec le monde musulman « 
Le Figaro :  » Voile islamique : Obama prône la tolérance en Occident « 
Le Figaro :  » Egypte : la rue circonspecte après le discours d’Obama « 
Libération :  » Obama propose un «nouveau départ» aux musulmans « 
LeJDD.fr :  » Obama en apôtre de la paix « 
NYT :  » Varying Responses to Speech in Mideast Highlight Divisions « 
NYTimes :  » Addressing Muslims, Obama Pushes Mideast Peace « 
WSJ :  » Obama Chides Israel, Arabs in His Overture to Muslims « 
RFI :  » Le discours de la méthode Obama « 
Le Figaro : «Un nouveau départ entre les musulmans et les Etats-Unis»

Documents
Le discours de Barack Obama (par Public Sénat sur Dailymotion)
Le texte du discours en anglais (sur le site de La Croix)
La traduction officielle (sur le site des Echos)