Archives de Tag: oms

Mercredi 17 juin 2009. Le premier rapport de l’OMS sur la sécurité routière

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié hier mardi 16 juin 2009 le premier rapport consacré à la mortalité sur les routes, qui porte sur 98 % de la population mondiale, dans 178 pays. En 2004, les accidents de la route étaient la 9e cause de mortalité dans le monde avec 2,2 % des décès, soit 1,2 million de personnes tuées. Ils représentent la première cause de décès chez les 15-29 ans. 90 % des décès surviennent dans les pays en développement alors qu’ils ne comptent que pour 48 % du parc automobile. Les catégories  » vulnérables  » (piétons, cyclistes, motards) représentent 46 % des tués (80 % dans les pays pauvres).

20 à 50 millions de personnes seraient blessées lors d’accidents de la route chaque année.

L’OMS a aussi procédé à une analyse des politiques de sécurité routière. Elle met en avant que :
– seulement 29 % des Etats ont introduit une limite de vitesse autorisée en ville à 50 km/h ou moins
– seulement 49 % appliquent un seuil autorisé d’alcoolémie à 0,5 gramme par litre de sang ou moins
– seulement 40 % demandent le port du casque pour le passager d’un deux-roues (90 % pour le conducteur)
– seulement 57 % imposent le port de la ceinture à l’avant et à l’arrière (38 % dans les pays en développement)
– 90 % des pays imposent les siège-bébé, mais seulement 20 % dans les pays pauvres
– 44 % ne disposent d’aucune politique en faveur des transports publics
– seulement 15 % des pays auraient mis en œuvre des lois efficaces pour réduire la mortalité routière.

Références
Articles
La Croix :  » L’insécurité routière fauche 1,2 million de vies chaque année dans le monde « 
Le Monde :  » L’insécurité routière, fléau des pays pauvres « 
Le Figaro :  » La route fait plus d’un million de morts dans le monde « 
Libération :  » L’axe nord-sud des accidents de la route  »
WSJ :  » Traffic Accidents Kill 1.27 Million Globally, WHO Says « 
NYT :  » W.H.O. Examines Traffic as Health Hazard « 

Document
Le rapport de l’OMS

Vendredi 12 juin 2009. L’OMS déclare l’état de pandémie de grippe

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a officiellement déclaré que nous sommes dans une situation de pandémie avec la grippe H1N1 dite  » porcine  » ou  » mexicaine  » – on a atteint le niveau d’alerte maximal ou « niveau 6 « . Cela faisait 41 ans qu’une telle situation ne s’était pas présentée (le dernier cas est celui de la grippe de 1968 ou  » grippe de Hong-Kong, qui aurait causé un million de morts).

Selon les codes de l’OMS, cela signifie qu’il y a au moins deux régions dans le monde où le virus est en train de se répandre. En plus des Etats-Unis, c’est le cas au Japon et en Australie. En revanche, ce changement de statut ne signifie pas une augmentation de la dangerosité du virus.

L’OMS ne décrète pas de mesures à appliquer, elle recommande de limiter les déplacements mais aucune restriction de voyage vers les pays touchés : les gouvernements restent libres de décider les actions à mener selon leurs situations. L’effet de la déclaration de pandémie doit être de renforcer les mesures de prévention et de suivi, et d’accélérer la recherche d’un vaccin ainsi que la production de traitements. Le laboratoire suisse Novartis a déclaré ce matin avoir produit le premier vaccin qu’il va tester cliniquement dans les prochains jours.

Le virus a touché officiellement 74 pays.  Il aurait touché environ 30 000 personnes et serait la cause de 144 décès.

La grippe  » classique  » tue chaque année entre 250 000 et 500 000 personnes dans le monde.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AP
LeFigaro.fr avec agences

Articles
RFI : « Le virus va circuler 1 à 2 ans dans le monde « 
BBC :  » WHO declares swine flu pandemic « 
WSJ :  » Flu Pandemic Is Declared — First Time in 41 Years « 
NYT :  » To Flu Experts, ‘Pandemic’ Confirms the Obvious « 
LeJDD.fr :  » Grippe: La pandémie est là « 
Les Echos :  » Grippe A : l’OMS déclare le monde en état de pandémie « 
La Croix :  » Grippe A H1N1 : l’OMS déclare l’état de pandémie mondiale « 
Document
Le plan français de prévention et de lutte contre la grippe

MISE A JOUR

Un article à lire sur le site de La Recherche sur le sujet : Grippe porcine : la pandémie, et après ?

Vendredi 25 avril 2008. Première journée mondiale contre le paludisme.

Aujourd’hui, à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se déroule la première journée mondiale contre le paludisme (malaria en anglais). Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon a appelé à un plan ambitieux pour vaincre la maladie en Afrique d’ici fin 2010, notamment en distribuant 250 millions de moustiquaires, des médicaments, et en formant du personnel médical.

Cette maladie infectieuse est la seconde la plus meurtrière après le sida. Sur 500 millions de personnes touchées chaque année (on estime que 40 % de la population mondiale y est exposée), 1,1 million en décèdent directement et 1 million à la suite de complications. On estime que seulement un tiers des financements nécessaires pour lutter contre la maladie sont actuellement déployés (actuellement, environ 1 milliard d’euros).

Des traitements existent, même si dans certaines régions, le parasite de la maladie deviennent de plus en plus fréquemment résistants. Quant au vaccin, aucune piste de recherche ne doit aboutir dans un futur proche.

Références
Dépêche
AFP

Articles
Le Monde : " Le paludisme tue un enfant toutes les trente secondes en Afrique "
Le Figaro : " Le financement pour endiguer le paludisme reste insuffisant "
IHT : " U.N. urges world to help Africa fight malaria "
Libération : " Expédition contre la malaria sur les traces de Livingstone "

Mercredi 9 janvier 2008. 150 000 morts en Irak depuis le début de la guerre.

L’OMS a publié sur le site web du New England Journal of Medicine une nouvelle estimation du nombre d’Irakiens morts des conséquences de la guerre entre mars 2003 et juin 2006 : ils seraient entre 104 000 et 223 000, avec un chiffre estimé de 151 000. Plus de la moitié sont morts à Bagdad.

L’étude est une enquête auprès de ménages dans tout le pays, faute de comptabilisation dans les services d’état civil et les hôpitaux. Elle recense les  » morts violentes  » : 80 % seraient des conséquences d’actions armées, le reste étant classé dans les  » violences meurtrières intentionnelles « . Le nombre de décès quotidiens est resté stable à 10 % près durant les trois années.

Les chiffres sont quatre fois inférieurs à ceux avancés en 2006 à la suite d’une étude du même type mais à plus petite échelle (le chiffre avancé était alors de l’ordre de 655 000). Ils restent trois fois supérieurs à ceux obtenus à partir de l’étude des rapports de presse (projet Iraq Body Count).

Références
Dépêche
AFP

Article
20 minutes :  » 151.000 Irakiens tués depuis le début de la guerre « 

Documents
L’article du NEJM
Le communiqué de l’OMS
Le projet Iraq Body Count
L’article du Lancet paru en 2006