Archives de Tag: Serbie

Mardi 29 avril 2008. La Serbie se rapproche de l’Union européenne.

La Serbie a franchi la première étape vers l’adhésion à l’Union européenne, en signant aujourd’hui un " accord de stabilisation et d’association ". Celui-ci doit faciliter le commerce, notamment via des zones de libre-échange et par l’harmonisation des lois serbes avec celles de l’UE.

Pour viser l’entrée dans l’Union européenne, la Serbie devra commencer par coopérer avec le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, et sans doute aider à arrêter l’ancien chef militaire serbe Ratko Mladic, inculpé de génocide.

L’avenir proche du processus d’adhésion va notamment dépendre des élections législatives du 11 mai prochain au cours desquelles vont s’affronter nationalistes et pro-européens, les premiers ayant bénéficié de la déclaration d’indépendance du Kosovo le 17 février dernier (lire l’info du jour du 18 février http://linfodujour.canalblog.com/archives/2008/02/18/index.html).

Références
Dépêche
LeMonde.fr avec Reuters et AFP

Articles
IHT : " EU cracks door for Serbia in advance of vote "
RTBF : " Europe – Accord des 27 sur la Serbie "

Mardi 5 février 2008. Boris Tadic président de la Serbie.

Le pro-européen Boris Tadic a remporté les élections présidentielles serbes, dont le second tour s’est déroulé avant-hier, dimanche 3 février. Il a remporté 50,5 % des voix pour une participation de 67,6 % (sur un total de 6,7 millions d’inscrits).

Ancien professeur de psychologie, Boris Tadic est considéré comme un candidat conservateur, qui dispose du soutien de l’Europe et des Etats-Unis.

Il était arrivé derrière le candidat ultranationaliste Tomislav Nikolic au premier tour, le 21 janvier dernier (lire linfodujour du 21 janvier). Celui-ci a immédiatement reconnu sa défaite.

Ces élections ont été vécues comme un tournant pour le pays, amené soit à se rapprocher de l’Europe, soit de la Russie. C’est donc la première option qu’a retenue une majorité des votants.

Première conséquence de cette élection : l’Union européenne a donné lundi 4 février son feu vert pour l’envoi d’une mission de près de 2 000 policiers et magistrats au Kosovo dans l’objectif d’encadrer l’administration lorsque l’indépendance sera proclamée. Cette décision a pu être prise sans crainte de réaction hostile de la Serbie, et dans la perspective d’un rapprochement de la Serbie avec l’Union européenne qui devrait être formalisé dans les prochains jours.

Le premier ministre serbe Vojislav Kostunica (qui fut aussi le premier président de la Serbie de l’après Milosevic) s’est déclaré hostile à ce rapprochement qui présage de l’indépendance du Kosovo. Les relations de Boris Tadic avec le premier ministre Vojislav Kostunica sont tendues : ce dernier s’était engagé dans la campagne présidentielle en faveur de Tomislav Nikolic.

Références
Dépêches
Le Figaro.fr avec AFP et AP
Reuters
AFP

Articles
Le Monde :  » Boris Tadic pourrait mettre fin à son alliance avec le premier ministre Vojislav Kostunica « 
Libération :  » Avec Boris Tadic, la Serbie  se résout à l’Europe « 
RFI :  » L’UE guidera les premiers pas du Kosovo vers l’indépendance « 
Le Figaro :  » Le président serbe doit gérer l’indépendance du Kosovo « 

Lundi 21 janvier 2008. Un ultranationaliste en tête en Serbie.

Le candidat ultranationaliste Tomislav Nikolic est arrivé en tête de l’élection pour la présidence de la Serbie hier dimanche 20 janvier. Il a obtenu 39,6 % des voix contre 35,5 % pour le président sortant, le pro-européen Boris Tadic. Les autres candidats ont recueilli moins de 10 % des voix. Le taux de participation a dépassé les 60 % sur un total de 6,7 millions d’électeurs.

Les deux candidats se sont déjà affronté au second tour des élections présidentielles serbes de 2004.

Ancien professeur de psychologie, Boris Tadic est considéré comme un candidat conservateur, qui dispose du soutien de l’Europe et des Etats-Unis.

Tomislav Nikolic est à la tête de la première formation du Parlement, le parti radical serbe. Il refuse l’indépendance du Kosovo (menaçant la province de blocus économique et de rupture diplomatique) et plaide pour une alliance avec la Russie.

Le second tour aura lieu le 3 février.

Références
Dépêches
Reuters
AFP

Article
Le Figaro :  » La Serbie hésite entre Bruxelles et Moscou «