Archives de Tag: subprimes

Mardi 24 mars 2009. Le nouveau plan américain contre les  » actifs toxiques « 

Le secrétaire d’Etat américain au Trésor Timothy Geithner a dévoilé hier lundi 23 mars 2009 son plan pour racheter les  » actifs toxiques  » des banques. Ce plan associe l’Etat et des investisseurs privés (PPIP ou Publi-Private Investment Program) :
– le Trésor va consacrer entre 75 et 100 milliards de dollars de fonds publics (issus du plan de sauvetage du secteur bancaire de 700 milliards de dollars approuvé en octobre par le Congrès)
– des investisseurs privés (fonds spéculatifs, firmes à capital-risque, fonds d’épargne retraite) devront apporter au moins 500 milliards de dollars.
A terme le plan devrait pouvoir racheter jusqu’à 1000 milliards de dollars d’actifs.

Pour inciter les acteurs privés à investir, ceux-ci bénéficieront de prêts à taux réduits et de garanties de la Réserve fédérale ainsi que de la Federal Deposit Insurance Corp (une agence gouvernementale de dépôts bancaires). Le gouvernement fédéral pourrait ainsi participer jusqu’à 80 % du financement dans certains cas. Les acteurs privés doivent être désignés avant le 1er mai.

Les rachats doivent concerner d’une part les prêts douteux accordés à des banques, et, d’autre part, les titres adossés à des actifs immobiliers Le prix de rachat sera fixé au cours d’enchères entre les acteurs privés. Si le plan réussit, les plus-values seront partagées entre les investisseurs privés et l’Etat.

Ce plan est le troisième envisagé par les Etats-Unis, après le plan Paulson (du à Henry Paulson le prédecesseur Timothy Geithner) (lire l’info du jour du 6 octobre 2008 et du 13 novembre 2008) abandonné faute de pouvoir évaluer la valeur de rachat des actifs, et du premier plan de Timothy Geithner, présenté en février dernier et jugé trop complexe.

Références

Dépêches

LeMonde.fr avec AFP
LeJDD.fr avec Reuters

Articles
La Croix :  » Washington présente un plan pour isoler les actifs toxiques « 
Le Figaro :  » Crise : pourquoi la stratégie américaine reste floue « 
BBC :  » US unveils $1tn toxic asset plan « 
RFI :  » Le fonds pour racheter les crédits toxiques rassure les marchés « 
IHT :  » With more details, Geithner and his plan get warmer reception « 

Document
Le plan américain

Lundi 15 décembre 2008. Madoff : la plus grosse fraude financière de l’histoire

Bernard Madoff, ancien président du Nasdaq, a avoué être à l’origine d’une fraude chiffrée à quelque 50 milliards de dollars. Un montant sans précédent. L’homme s’est rendu à la justice et risque une peine maximale de 20 ans de prison ainsi qu’une amende de 5 millions de dollars. Il a été remis en liberté contre une caution de 10 millions de dollars.

Bernard Madoff a créé une société d’investissements baptisée Madoff Investment Securities, selon un  » montage Ponzi « , du nom du premier homme à l’avoir mis en place dans les années 1920, Charles Ponzi. Il s’agit d’une arnaque dans laquelle on promet des hauts rendements (plus de 10 % ici) qui sont en fait rémunérés par les fonds apportés par des nouveaux souscripteurs. L’effondrement de la société est une conséquence de la crise financière : de nombreux fonds spéculatifs ont cherché à récupérer leurs mises, mises que la société ne possédait plus.

L’arnaque durait depuis une vingtaine d’années. Les victimes sont des clients de banques dont les fonds ont été investis par des fonds spéculatifs et des banques qui ont elles-mêmes investi dans ces fonds. Les banques du monde entier sont touchées par l’affaire, et en premier lieu l’Espagnole Santander (3,1 milliards de dollars) et la Britannique HSBC (1 milliard de dollars).

L’entreprise a fait l’objet de plusieurs enquêtes, en 1992, 2005 et 2007, par l’autorité américaine de régulation des marchés (la SEC, US Securities and Exchange Commission) mais celles-ci n’ont jamais abouti. Bernard Madoff était très respecté dans le milieu de la finance, et mettait en avant le caractère  » éthique  » de ses investissements.

Références
Dépêches
AFP (sur LePoint.fr) : 3 questions sur l’affaire Madoff
LeMonde.fr avec AFP et Reuters
20Minutes avec AFP : Affaire Madoff: qui a perdu quoi

Articles
La Croix :  » L’escroquerie géante de Bernard Madoff « 
Le Figaro :  » L’incroyable escroquerie
d’un ex-dirigeant du Nasdaq « 
Le Figaro :  » Bernard Madoff : l’escroc mondain « 
Challenges :  » Comment l’affaire Madoff est arrivée « 
Le Monde :  » Bernard Madoff, l’homme aux investissements « de haute éthique » « 
Rue89 :  » Affaire Madoff : pourquoi l’arnaque aurait pu être évitée « 
Le Monde :  » Fraude Madoff : un scandale financier à 50 milliards de dollars « 
Le Journal des finances :  » Le coût financier et moral de l’affaire Madoff « 
IHT :  » From Paris to Tokyo, more Madoff victims emerge « 
IHT :  » Factbox: Who was exposed to Madoff? «