Archives de Tag: Turquie

Mercredi 2 septembre 2009. La Turquie et l’Arménie se rapprochent

L’Arménie et la Turquie ont publié un communiqué lundi 31 septembre dans lequel les ministres des affaires étrangères se sont engagés à entamer des  » consultations politiques internes  » afin d’établir des relations diplomatiques et des liens bilatéraux. Ces consultations doivent durer six semaines. A terme, on parle du nouvel An, la frontière entre les deux pays pourrait rouvrir. Elle avait été fermée par la Turquie en 1993 en signe de soutien à l’Azerbaïdjan alors en guerre contre l’Arménie (qui soutenait des séparatistes arméniens dans la province disputée du Haut-Karabah sur le territoire de l’Azerbaïdjan).

Une commission pour  » se mettre d’accord sur une vision commune  » de leur histoire pourrait aussi être mise en place. Les relations entre les deux pays restent en effet toujours tendues à propos de la reconnaissance par la Turquie du génocide arménien dans l’Empire ottoman entre 1915 et 1917.

Références
Articles
La Croix :  » La Turquie et l’Arménie vont rétablir des relations « 
RFI :  » Ankara-Erevan : un petit pas vers une grande solution « 
Le Figaro :  » Début de réconciliation  
turco-arménienne « 
LeMonde.fr :  » Turquie-Arménie : questions autour d’un rapprochement « 

Publicités

Mercredi 27 février 2008. L’armée turque attaque les rebelles kurdes sur le territoire irakien.

L’armée turque mène une offensive terrestre et aérienne contre des camps du PKK, le parti des travailleurs kurdes, mouvement armé d’extrême gauche, depuis jeudi 21 février. Entre 2000 et 10000 soldats participeraient à l’opération, épaulés par des chars d’assaut, des hélicoptères et des avions de chasse. Ils seraient confrontés à 3000 à 5000 guerilleros dans les montagnes du nord de l’Irak. Plusieurs de ces camps auraient été détruits à la suite de violents combats qui auraient fait plus de 230 morts côté kurde contre 27 côté turc d’après la Turquie — chiffres contredits par le PKK qui avance respectivement 3 et 90 décès. L’armée autonome du Kurdistan irakien (les peshmergas) n’a pas pris part aux combats pour le moment. Par ailleurs, le parlement kurde réclame la fermeture de quatre bases militaires turques, implantées au Kurdistan irakien depuis 1997 et dédiées à une mission d’observation. Les peshmergas ont reçu l’ordre de bloquer les chars qui tenteraient d’en sortir.

Cette offensive fait suite aux raids aériens qui ont eu lieu fin 2007 (lire l’info du jour du 25 octobre 2007). Elle était attendue, mais plus tard, à la fonte des neiges. L’armée turque a ainsi voulu prendre de court les rebelles kurdes.

Les troupes turques contrôleraient désormais une zone de 25 à 50 kilomètres en territoire irakien. Le gouvernement turc assure qu’il s’agit d’une opération de courte durée ; version contredite par des militaires souhaitant une installation permanente. Aucun calendrier n’a en tout cas été défini.Tout en demandant à la Turquie de respecter les frontières et d’écourter ses opérations, la communauté internationale n’a pas condamné ces attaques. L’Europe et les Etats-Unis considèrent que le PKK est une organisation terroriste.

C’est la première fois depuis onze ans que l’armée turque pénètre dans le kurdistan irakien. Ce regain de tension pourrait affecter toute la région : les kurdes irakiens (au nombre d’environ 5 millions) jouissent d’une autonomie dont voudraient profiter leurs homologues syriens, iraniens et turcs. Le conflit entre le PKK et la Turquie a déjà fait 37 000 morts depuis 1984, année où le PKK s’est engagé dans une lutte pour l’autonomie du sud-ouest de la Turquie.

Mise à jour du vendredi 29 février

L’armée turque s’est retirée vendredi 29 février du territoire irakien. L’offensive aurait fait 27 morts côté turc 240 côté kurdes selon la Turquie, 130 et 5 selon le Kurdistan.

Références
Dépêches
LeMonde.fr avec AFP et Reuters
Le Monde.fr avec AFP
LeMonde.fr avec AFP et Reuters
LeMonde.fr avec AFP et Reuters
LeFigaro.fr avec AFP

Articles
Le Monde :  » La Turquie entend poursuivre son offensive dans le nord de l’Irak « 
Le Monde :  » L’offensive turque contre les rebelles kurdes en Irak s’amplifie « 
Le Monde :  » Le président américain s’engage à aider Ankara dans sa lutte contre les rebelles kurdes du PKK « 
Liberation :  » Ankara lance une vaste opération anti-PKK « 
Le Figaro :  » La Turquie porte le fer contre les Kurdes en Irak « 
RFI :  » La Turquie veut en finir avec les rebelles du PKK en Irak « 
France Culture : La chronique d’Alexandre Adler du 27 février 2008.

Document
Une carte des combats sur le site du Monde

Jeudi 25 octobre 2007. L’autre front irakien.

L’aviation turque a bombardé hier la zone kurde au Nord de l’Irak, la plus calme du pays jusqu’à présent.

L’aviation turque bombarde régulièrement des positions kurdes sur son territoire ; cette fois elle a passé la frontière. Cette attaque fait suite à des embuscades menées par des séparatistes kurdes contre des soldats turcs sur le territoire turc. Il y aurait eu, dans les deux camps, une quarantaine de victimes ces deux dernières semaines. La Turquie a rejeté une offre de cessez le feu du parti séparatiste kurde, le PKK (parti des travailleurs du Kurdistan).

Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par l’Europe et par les Etats-Unis. Les rebelles seraient environ 4000 en Irak et 2000 en Turquie.

Premiers fruits des attaques : la présidence régionale kurde a appelé le PKK à cesser ses actions ; le premier ministre irakien a qualifié l’organisation de « terroriste » ; des rumeurs circulent sur l’arrestation par la Turquie de chefs du PKK. Une délégation irakienne doit venir aujourd’hui en Turquie pour faire baisser la tension. Les Etats-Unis ont appelé les deux parties à la retenue.

Le Kurdistan irakien, autonome depuis 1991, est une région de 4 millions d’habitants qui dépend beaucoup de la Turquie pour ses approvisionnements, notamment en essence et en électricité. Les Kurdes seraient entre 25 et 35 millions, établis notamment sur les territoires turc (20 %), irakien (18 %), iranien (9 ,%) et syrien (8 %) ; ils n’ont jamais eu d’Etat propre.

Références

Dépêches
AFP
AP
AP

Articles
Libération : « La stratégie de la pression d’Ankara contre les Kurdes irakiens »
La Croix : « L’aviation turque attaque la rebellion kurde à la frontière irakienne »
Le Monde : « L’armée turque a bombardé des positions du PKK à la frontière irakienne »
24 heures : « La poudrière kurde en cinq tableaux »

Documents
Un reportage dans Le Monde : « Dans les montagnes du Kurdistan avec le PKK »

Le Courrier international fait sa « une » aujourd’hui sur « L’étincelle kurde »
En particulier, cet article sur les conséquences d’une invasion turque en Irak